J’ai testé Atma Janzu, les massages aquatiques

(Merci à Camille et Margaux pour avoir été mes mannequins lors de cette après-midi géniale)

Parmi les personnes qui partagent l’année de naturopathie avec moi, Michaël Harismendy est sans doute l’une des plus bienveillantes et ouvertes dans le domaine du bien-être. Déjà Maître Yogi pratiquant depuis plusieurs années, Michaël s’est formé aux massage aquatiques Atma Janzu dans les eaux de la Guadeloupe.

Souhaitant se perfectionner dans la pratique de ces massages, il a proposé aux membres de l’école de découvrir cet univers, entre danse, yoga et méditation.

Cette pratique vise à détendre, relaxer mais aussi se recentrer en se laissant bercer par les mouvements du praticien. Elle permet de reprendre confiance si on a une appréhension ou une peur, de complètement se laisser aller aux sensations et se déconnecter du monde extérieur.

 

Nous nous sommes rejoint dans une magnifique villa dans le quartier Les Lecques à Saint-Cyr-Sur-Mer. Un petit coin de paradis qui nous a permis d’également profiter de la piscine après le massage, mais aussi de pouvoir « chiller » au soleil après (ou s’amuser comme des petits fous pour certains!).

Après avoir enfilé la combinaison (j’ai personnellement préféré faire sans pour mieux sentir le glissement), la séance débute avec « l’apprivoisement » de l’eau et de l’environnement : température, ambiance du lieu mais aussi ressenti du moment… pour s’harmoniser et se préparer au massage.

Michaël nous donne ensuite une pince pour le nez et nous entoure les mollets de deux brassards pour faciliter les mouvements. On ferme les yeux et…c’est parti.

 

Avec une douceur incomparable et une lenteur apaisante, Michaël nous fait glisser puis tourner à la surface de l’eau, aller et venir dans un sens puis dans l’autre. Après quelques secondes d’acclimatation, les muscles se détendent, on s’habitue au changement de respiration.

C’est là que la magie opère: les sens ne sont plus que focalisés sur la vitesse des mouvements, l’étirement ou la contraction des muscles, la sensation d’immersion et de bercement provoqué par la résistance de l’eau et du praticien. Ce sont des impressions uniques, que l’on ne peut connaitre qu’en faisant du Yatma Janzu.

 

Après plus de 20 minutes de massage, les mouvements se font plus légers et amples pour finalement s’arrêter et nous laisser flotter sur le dos. Michaël retire délicatement les rouleaux et nous fait asseoir sur l’escalier de la piscine. Le corps est dans un tel état que nos yeux restent clos quelques minutes, comme s’ils voulaient nous faire rester dans cet état de plénitude, à l’image d’un fœtus dans le ventre de sa maman.

Les bienfaits se ressentent immédiatement: sérénité profonde, dépaysement salvateur, rechargement des batteries, tous nos sens se remettent à zéro et repartent du bon pied. Je n’ai qu’un mot à dire: merci Michaël.

 

Si vous êtes tentés d’essayer à votre tour, je vous conseille de faire un tour directement sur le site de Michaël Harismendy grâce auquel vous pourrez prendre contact avec lui. En plus du Yatma Janzu et des cours de Yoga, il dispense des massages ayurvédiques et pratique le coaching holistique !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment j’ai perdu 10kg… (et repris goût au sport)

Je n’étais pas grosse et pourtant, en quelques années mon poids est monté progressivement sans que je m’en rendre compte. Je dirais qu’avant mes 25 ans je n’avais jamais vraiment fait attention à mon alimentation, et mon antipathie pour le sport m’a légèrement faite basculer dans la sédentarité après le bac.

Doucement, j’ai donc pris quelques bourrelets, un peu de ventre puis des cuisses et même si c’était plutôt harmonieux, la cellulite s’est installée de plus en plus, allant de paire avec une circulation ralentie et donc, de la « vraie » peau d’orange apparente. Mes cuisses plus particulièrement furent touchées, avec une lymphe stagnante et une rétention d’eau proéminente: j’entrais dans la case « jambes poteaux ».

Mon poids le plus élevé a été de 73,2kg et du haut de mes 1,65cm le constat était sans appel: je devais perdre du poids. Mais après tant d’années de mauvaises habitudes alimentaires (et je n’ai jamais réussi à tenir un régime), de journées passées dans la voiture, au restaurant en étant commerciale et de procrastination lors de mes week-ends, le challenge était dur à relever. Alors j’y suis allée très progressivement et par étapes. D’ailleurs je ne l’ai pas précisé, mais j’ai perdu mes 10 kilos en 1 an. Cela peut paraitre alors long, mais si je vous dis que je n’ai ni suivi de régime, ni été privée de certains aliments et qu’en contre-partie de la graisse j’ai pris 7 kilos de muscles, le jeu n’en vaut-il pas la chandelle?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mieux comprendre la Naturopathie…

La Naturopathie, qu’est-ce que c’est? C’est la question qui me revient souvent lorsque je parle de mon nouveau cursus, et bien qu’elle soit fréquemment posée, de plus en plus de personnes viennent à consulter un naturopathe, soit par recommandation soit par cheminement personnel.

Pour faire simple, Naturopathie est une pratique visant à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, mais aussi sa qualité de vie. Elle permet aussi à l’organisme de s’auto-régénérer par des moyens naturels. Je souhaite préciser qu’en aucun cas elle ne remplacera la médecine allopathique et ses traitements fondamentaux, et jamais un praticien de santé naturopathe ne vous fera de diagnostic ni d’ordonnance, car ceux-ci sont exclusivement réservés au domaine médical.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2018, ma nouvelle voie vers la naturopathie

Chers lecteurs, chères lectrices, quel plaisir de vous retrouver après tous ces mois d’absence.

La vie fait parfois qu’une vraie pause, un moment de « break » devient nécessaire à un moment donné, tout simplement pour faire le point afin de pouvoir mieux se retrouver.

Ce moment je l’ai pris, pour faire un bilan de mon quotidien, de mon travail, de mes envies. Et il s’avère que beaucoup de choses ont changé, de manière personnelle comme professionnelle. C’est de ce dernier point dont je veux vous entretenir, car après tant d’années de pression et de journées chargées à courir, parfois pour rien, j’ai décidé de tout arrêter. De tout plaquer. Cela ne s’est pas fait en un jour d’un point de vue purement administratif mais dans ma tête, ce déclic avait eu lieu.

 

Un mode de vie plus sain et serein, chargé d’émotions positives et débarrassé de toute cette « pollution » que le stress et la pression peuvent apporter, voilà ce que je souhaite pour l’avenir.

Rendez-vous sur Hellocoton !