Ma routine Câlinesse: le bilan

Il y a un mois et demi, j’ai littéralement craqué sur des produits Câlinesse lors d’une vente privée. L’ensemble comprenant tout un programme visage et corps, j’avais entièrement changé ma routine de soin. Aujourd’hui, maintenant que mes pots se terminent, voici mon bilan:

Un petit mot d’abord sur les produits Câlinesse. Formulés en Suisse et à base de lait d’ânesse selon la charte ECOCERT, les soins Câlinesses proposent des soins polysensoriels et chargés d’ingrédients naturels comme les eaux florales ou les huiles essentielles.

Le lait d’ânesse est reconnu pour ses propriétés assouplissantes, adoucissantes et anti-âge, grâce à sa richesse en acides gras essentiels,  en vitamines, protéines et oligo-éléments.

Les gammes: elles se divisent en deux parties, soit une pour la maman et une pour le soin de bébé. Lors de mes achats, j’avais eu la ligne visage pour maman (Eau lactée, Démaquillant, Crème éclat visage, Sérum yeux et Beauté du corps) et j’avais acheté séparément la Lotion tendresse bébé.

Commençons par cette première. Normalement, elle est destinée au rafraîchissement des tout petits tout au long de la journée, pour les débarbouiller par exemple.  Mais moi, j’avais acheté cette lotion pour remplacer mon tonique du matin, étant donné que:

- elle ne contient que des eaux florales (souci, marrubium, fleur d’oranger et verveine bio), un peu de lait d’ânesse (2ml) et une base lavante douce,

- c’était un des produits les moins chers de la gamme: 19,50€ les 250ml.

En réalité, c’est une lotion florale très fraîche avec une odeur de tisane assez particulière, mais pas déplaisante. Elle tonifie, apaise et rafaîchit, et je pense qu’elle conviendra à tous les types de peau car elle n’est pas agressive du tout. Je l’ai d’ailleurs utilisée en masque-lotion plusieurs fois pour réhydrater mon épiderme.

En résumé, une bonne petite lotion bio qui fait du bien et qui durera à peu près trois mois (il m’en reste la moitié). A noter que sa pompe peut se bloquer pour pouvoir transporter le flacon en toute sécurité.

Le soir, j’utilise encore le lait démaquillant Lactescence ainsi que l’Eau Lactée. Celle-ci s’apparente comme deux gouttes d’eau à la Lotion Tendresse bébé, car elle contient: le même dosage de lait d’ânesse (2ml), des eaux florales (menthe poivrée et verveine bio), une base lavante douce issue du coco et, en plus, de la glycérine.

Elle me permet ainsi de parfaire le démaquillage car il s’agit d’une lotion très douce mais tout de même nettoyante, plus qu’un tonique classique. De plus, je l’utilisais parfois le matin aussi pour éliminer toutes les impuretés la nuit, à la place de mon gel nettoyant (Melvita).

C’est le produit que j’ai le plus apprécié pour son odeur de fleurs agréable, son flacon spray et son utilisation deux-en-un indéniablement pratique, malgré son prix élevé (24,50€ les 150ml).

Le lait démaquillant Lactescence (24,50€ les 150ml) lui, m’a un peu moins enchantée. Sa texture légère, son parfum délicat et sa composition avait pourtant de quoi plaire:

- lait d’ânesse (22ml), extrait de Marrubium bio, eau florale de Verveine bio, huiles végétales de Tournesol et Amande douce bio, cire d’abeille bio, vitamine E, glycérine végétale et huiles essentielles (bois de rose, petit grain, pamplemousse bio)

Pourtant, c’est un détail qui qu’il ne m’a pas convenue. En effet au démaquillage, le lait pénétrait dans la peau après seulement quelques passages de coton, au lieu de glisser pour « décoller » les impuretés. En conséquence, j’y passe une dose conséquente à chaque fois ce qui est loin d’être économique

Cela sans compter l’effet « tenseur » après le démaquillage, qui n’est jamais à 100% parfait avec ce lait…

Côté corps, j’ai découvert le soin « Beauté du corps » au packaging plutôt bien conçu puisqu’il s’ouvre vers le bas, évitant ainsi le gaspillage. C’est vrai qu’à 42,50€ les 150ml, mieux vaut ne pas en perdre une goutte… surtout qu’il se finit vitesse grand V.

Sa texture parait légère telle une émulsion, et fait beaucoup de traces à l’application. Cependant sa formule (lait d’ânesse 18ml, extrait d’edelweiss, plantain, beurre de karité, huile de jojoba et abricot et fleur d’oranger bio, poudre de riz, vit E) est un concentré de régénération, et apporte tout ce dont la peau a besoin pour se maintenir en bon état. Et ce avec une délicieuse odeur de fleur d’oranger.

A court terme, ce lait donne une peau douce, plus dense et satinée grâce à l’ajout de poudre de riz dans la composition. A long terme, je pense qu’il peut faire des miracles sur une peau atopique ou scénescente.

Enfin, on termine sur les soins visage avec d’abord le soin Beauté des Yeux, qui a été avec la crème visage la meilleure affaire de cette vente privée étant donné son prix (75€), exorbitant malgré sa double contenance de 30ml.

Il est indiqué que ce soin contour des yeux s’adresse à des femmes de la trentaine, car il traite surtout les premiers signes de l’âge, soit les rides et ridules. Côté formule, on retouve tout de même 4ml de lait d’ânesse ainsi que les mêmes ingrédients issus du lait corporel (voir au-dessus).

J’ai tout simplement adoré sa texture, une émulsion fine qui pénètre vite et laisse le contour des yeux comme poudré! Grâce à la poudre de riz bio encore une fois, qui apporte un fini extra-doux et non collant (pratique pour se maquiller derrière).

Je déplore sa pompe qui délivre trop de produit à la fois, mais cela est rattrapé par le pouvoir hydratant et protecteur de la formule sans parfum, que les peaux sèches, sensibles, réactives ou qui ont tendance à faire des dartres apprécieront.

Enfin, l’on termine par la crème Eclat du visage (70€ les 50ml) titré à 15ml de lait d’ânesse, le soin qui m’attirait le moins dans le programme. En effet, il est conseillé aux femmes à partir de 25 ans ayant la peau sensible à tendance sèche, ce qui n’est pas du tout mon cas.

Pourtant, j’ai tenté l’expérience environ trois semaines. Tout se passait bien, l’odeur de fleur d’oranger un peu « nature » était compensée par l’absolu et immédiat réconfort apporté par la crème. C’est sans doute la crème la plus réhydratante et protectrice que j’avais essayée jusqu’à présent, tout en gardant un toucher doux et satiné, parfaitement mat.

Mais au bout de ces trois semaines, j’ai commencé à faire une éruptions de petits comédons blancs au niveau du menton. J’ai donc arrêté et traité le problème, disparu quelques temps après.

Aujourd’hui je ne sais toujours pas si la cause vient de cette crème, mais toujours est-il que je l’ai détournée en soin du buste et commencé autre chose pour le visage:

Matin et soir, j’utilise localement sur les zones à problèmes le Soin Intensif anti-imperfections Actipur de Noreva, le grand format du petit roll-on que je vous présentais il y a quelques temps. C’est un aseptisant, un anti-inflammatoire puissant et un asséchant cutané qui permet de contrôler efficacement les poussées.

Ensuite, toujours le matin, je suis passée à la crème Miel Nourricier de Sanoflore. Texturée plus légèrement que sa consoeur, je l’utilise depuis début Janvier sans problème de peau derrière. C’est un soin protecteur, hydratant et qui ne fait pas briller, tout en ayant une chouette odeur et une composition naturelle. La fausse note? Sa texture ch*ante à faire pénétrer tellement elle fait de traces blanches!

Le soir depuis peu, j’ai commencé le soin envoyé par Caroline d’Esthederm, la Crème Peeling repair system, afin d’éliminer mes cicatrices récentes et faire peau neuve. Cela fait une semaine que j’ai dû la commencer, mais les résultats tardent à se faire voir sur le côté « exfoliant ».

Et voilà pour le bilan de ma routine Câlinesse! A l’heure actuelle, j’ai fini la crème visage (enfin, pour le buste!) et le lait corporel, mais il me reste environ la moitié des autres produits. Si je n’en avais qu’un à vous conseiller, ce serait la lotion Eau lactée car c’est un produit abordable et vraiment pratique.

Un bon début de semaine à vous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dior Clutch, la minaudière du Jardin de Granville…

Inspirée par le printemps et ses les jardins fleuris, la collection « Garden Party » de Dior a révélé quelques magnifiques créations telles que les minaudières, écrins symboles d’élégance et de coquetterie par excellence.

Passons rapidement sur les choses qui fâchent (ou qui effraient, plutôt), soit son prix de 75€ la palette de trois fards, deux gloss et un pinceau double embout. Ce qui fait que, malgré toute la splendeur de l’objet, je suis certaine que je n’aurais pas succombé sans mes chèques cadeaux.

Il existe deux versions de la minaudière, la Granville Garden que je vais vous présenter, et la Milly Garden composé de fards bleu, gris et blanc et dont vous pouvez voir les swatches sur le blog PrimeBeauty.

L’écrin en lui-même s’apparente à une petite pochette recouverte d’un cuir léger matelassé et vernis. Les finitions, dignes d’une joaillerie fine (telles que les roses en guise de fermoir) sont en métal, conférant à la palette un poids conséquent.

Une fois ouverte la palette se présente ainsi: les trois fards poudre sont réunis à gauche dans des godets séparés, tandis que le pinceau se trouve sans grande surprise dans une encoche prévue à cet effet, en dessous.

Sur la droite l’on distingue un volet de métal fermé. Celui-ci cache en fait le duo de gloss, le protégeant ainsi des éventuelles chutes de poudre ou des poussières.

Bien entendu, un miroir large et d’excellente qualité se trouve au verso du premier battant de l’écrin.

Je dois vous confier que les fards sont visuellement magnifiques. L’embossage des roses est merveilleusement réalisé et confère une ambiance parfaitement champêtre et bucolique à l’ensemble.

On retrouve donc un trio de fards comprenant: un brun et un rose au fini satiné ains qu’un vert anis très clair mais fortement pailleté.

J’ai réalisé quelques swatches au soleil pour vous donner l’idée de leur intensité et de leur brillance sous ses rayons, car mes maquillages faits par la suite ont été photographié à la lumière hivernale, rendant le tout plus « neutre » alors qu’il n’en est rien.

Concernant leur texture, les fards s’avèrent poudreux et s’effritent facilement si la pression est trop forte lors du prélèvement. J’ai toujours rencontré le même problème avec les fards Dior. C’est regrettable car à cause de ça, l’embossage dure moins longtemps.

Vous serez également déçue si vous recherchez de l’intensité dans cette palette, car les fards sont loin d’être hyper pigmentés.

Concernant les gloss là aussi, ne cherchez ni l’opacité ni la couleur. L’effet recherché est un rendu en transparence, brillant et naturel pour rester dans l’ambiance voulue: la fraîcheur.

D’ailleurs, cette fraîcheur se retrouve dans le premier gloss puisqu’il s’agit tout simplement du Lip Maximizer qui hydrate, lisse, repulpe et apporte une sensation de « menthe glacée » sur les lèvres. Dans l’autre godet se trouve un Ultra gloss qui, même s’il parait plus foncé, ne se voit guère plus sur les lèvres.

Sur mes lèvres, le Lip Maximizer (son effet repulpant est tout de même très léger) qui donne une teinte « baby rose ». Je n’ai pas de swatches pour ces deux brillants à lèvres. Néanmoins si vous en voulez vous pourrez en trouver de parfaits chez FruityLashes.

Alors certes tout cela parait bien mitigé, mais pourtant il est bel et bien possible de s’en sortir avec un joli maquillage qui non seulement ne plombe pas le visage, mais sublime les atouts naturels de celui-ci en les mettant en valeur très simplement.

Premier essai:

En effet, on a tout sous la main pour définir et illuminer le regard:

- Un rose satiné, qui s’utilise en base pour unifier toute la paupière mobile,

- Un brun pour creuser le coin interne des paupières afin de définir le regard,

- Et enfin, un vert pailleté pour accrocher la lumière sous l’arcade sourcillière et au coin interne des yeux.

En clair, on peut avoir un maquillage de base, rapide et facile à faire avec le trio de fards de la palette.

Et malgré leurs inconvénients de texture, les fards ont quand même une tenue respectable sans base et ont l’avantage de se fondre aisément entre eux.

Deuxième essai:

Il n’est pas interdit non plus d’associer la palette à d’autres fards afin d’intensifier ces derniers. Ainsi pour ce maquillage, j’ai utilisé

- le vert anis en base seulement,

– un fard noir YSL pour la « banane » du creux de paupière,

- l’aqua eyes noir de MUFE en liner

- et le rose de Granville Garden sous l’arcade sourcillière.

Et ainsi de suite…

Ici j’ai joué avec le brun en base, le rose en coin interne et le vert anis sous l’arcade (avec un fard marron en liner). D’ailleurs, le brun est magnifique au soleil puisqu’il dévoile un intense reflet doré.

Mon dernier essai…

Produits utilisés: Teint: Diorskin Forever fluide 010, Laura mercier secret camouflage, Jurlique poudre libre au citrus, Chanel Joues contrastes rose écrin, Chanel crayon sourcils 40; Yeux: UD Primer potion, Dior Granville garden, MAC embark, Laura mercier long lash mascara; Lèvres: Dior lip maximizer & ultra-gloss Granville garden.

Voilà une palette qui selon moi reste de collection. Quand on achète un objet de cette valeur là, s’offrent à nous deux solutions: soit on touche, soit on ne touche pas pour garder sa magnificence intacte. Mais quoi qu’il en soit, cela reste un superbe objet à offrir pour une amatrice de la marque ou simplement une beauty-addict…

Quelques photos pour rêver aux futurs instants bucoliques du printemps…

Merci de m’avoir lue. A très vite!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petite collection de miniatures…

Au fil du temps, on finit parfois sans le vouloir à se retrouver avec une petite collection de miniatures… Si certaines garderont ces charmants modèles réduits intacts tels de précieuses reliques, je suis plutôt du genre à profiter de contenu pour découvrir de nouvelles constructions…

Pour éviter de partir dans un long et tortueux post, je n’ai choisi que mes plus « belles » miniatures. Vous reconnaitrez ainsi le récent « Baiser volé » de Cartier ainsi que le « Burberry Body » de Burberry, « M moi » de Mauboussin, « Perles » de Lalique moins connu au bataillon, mais aussi « Candy » de Prada ainsi que le juteux « Jeanne » de Lanvin.

Je commencerai par ceux qui m’ont le plus interpellée

Perles de Lalique: eh oui, c’est un parfum de 2006 qui m’a le plus séduite et pourtant, il est vrai qu’à la base je n’aime pas les chyprés. « Perles » est construit autour du Patchouli et du Poivre Bourbon. C’est d’ailleurs cette note épicée, provocante qui m’a interpellée, puisque j’ai cru un instant apercevoir une facette caractéristique de « Vitriol d’Oeillet » de Lutens.

Mais au fil du temps le Poivre s’adoucit et ce sont les fleurs, la Rose bulgare ensoleillée et l’Iris fleuri poudré qui enchantent par leur senteur intemporelle. Ces dernières ne s’affirment pas seules, puisqu’elles forment un mélange audacieux avec le Bois de Cashemire, note chaude et enveloppante.

On obtient un parfum embaumant, profond et qui ne s’adressera pas tant aux femmes emplies d’assurance… qu’aux hommes.

- Jeanne de LANVIN: Parce que l’utilisation des notes fruitées n’est pas forcément synonyme de parfum miévreux, « Jeanne » est une parfaite association d’un coktail de fruits juteux et acidulés (mûre, framboise et poire) et d’un fond musqué par le Santal et l’Ambre gris, qui lui donnent la stabilité et l’authenticité d’une fragrance originelle, tandis que la Pivoine rose lui apporte cette petite touche poivrée qui relève le tout.

Certes, « Jeanne » ne sera pas un parfum de femme fatale. Mais il est tellement pétillant et sirupeux qu’il vous donnera, à coup sûr, envie de croquer la vie à pleines dents!

- Body de Burberry: si le flacon a toujours été pour moi un frein à cet essai, l’essence qu’il contient est une réussite. C’est d’abord un floral piquant grâce à l‘absinthe verte, mais sans conteste délicat par la rondeur apportée par la pêche et le freesia.

Il trouble par sa présence car il se dévoile tout de suite sur la peau, la rose et l’iris explosant, et donnant toute la sensualité au parfum. Une construction basée sur une note robuste et tangible de bois de santal qui réchauffe et rassure.

Ce n’est pas une création originale, mais une fragrance « de tous les jours » à porter tel un trench qui donne la « British Touch » à une tenue.

- Baiser Volé de Cartier: parce que je suis partie avec un mauvais a priori sur lui, c’est pourtant une création étudiée et qui représente parfaitement toutes la fraîcheur et la simplicité de la fleur évoquée: le Lys. 

Un départ frais, vert et croquant comme on le sentirait en découvrant un bouquet. Tout est olfactivement saisissable: la note herbacée et aqueuse des tiges, la poudre épicée des pistils, la délicatesse et la fermeté des pétals blancs immaculés, la fragrance de l’ensemble, poudrée et incroyablement épurée.

Pourtant, je reste déçue dans le fond. Baiser Volé est pour moi un peu trop sage, un peu trop blanc, un peu trop pur. Il lui manque une part de mystère, de nature « brute » qui en aurait fait à mon goût un superbe parfum.

- Candy Prada: Imaginez-vous une boule de glaçe à la vanille accompagnée de guimauves et surmontée d’un sirop de caramel… Eh bien vous avez devant vous (enfin, sous votre nez, pas dans votre assiette) le dernier « Candy » de Prada, un remake beaucoup moins affolant, détonnant et régressif de Pink Sugar d’Aquolina.

La composition révèle la supercherie: muscs en foison, résine de Benjoin pour la note vanillée et accord synthétique de caramel façon « Pop-corn ». A ce stade, l’on a un parfum fade, confus et overdosé en sucre.

Au final, quitte à s’enivrer de confiserie, je préfère nettement m’acheter une tablette de Toblerone.

- M Moi de Mauboussin: Fleur d’Oranger, Groseille blanche et Bois de Cashemire sont des notes que j’affectionne particulièrement dans une création. Et pourtant c’est une Fleur d’oranger fébrile, fluette accompagnée d’une Groseille blanche sans saveur que je retrouve dans M Moi, pourtant si joli vu de son flacon.

Quant au Bois de Cashemire, à l’Ambre blanc et au Musc, je les cherche encore. Pour moi, c’est une eau de senteur qui s’apparente aux premières eaux des touts petits.

Une immense déception de voir des essences tellement agréables et au fort potentiel ausssi mal exploitées.

Mais encore une fois, ce sont des avis purement subjectifs et vus de mes propres goûts en matière de parfum. Cependant, si vous avez essayé ou portez actuellement (ou depuis des années) l’un d’entre eux, je serais ravie de découvrir votre propre avis sur la chose…

Quant aux miniatures, ne les trouvez-vous pas adorables?

Bonne journée à vous…

Rendez-vous sur Hellocoton !
This entry was posted in Parfums.

Envie d’essayer Etat Pur?

Il y a quelques temps je vous faisais découvrir une nouvelle marque de cosmétique basée sur la biomimétique: Etat Pur. Comme dans toute marque j’ai découvert du bon comme du mauvais, mais une véritable envie de s’inscrire dans une démarche de qualité et de transparence (présentation ici et  revue là).

Mais aujourd’hui c’est de vous qu’il s’agit, puisque la marque propose aux 50 premières qui s’inscriront de recevoir deux échantillons de la marque.

Pour cela, il suffit de s’inscrire via ce widget. C’est simple et rapide alors, allez-y!

Merci à Pauline d’Etat Pur pour cette petite offre sympathique. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Coslys: un Démaquillant yeux BIO enfin efficace

Après avoir terminé mon biphasé Vichy, j’ai voulu retourner à mes premières amours: le bio. Après quelques recherches, je suis tombée sur le démaquillant yeux de Coslys portant la mention « spécial waterproof ». Emballé c’est pesé! 

Ce démaquillant pour les yeux m’a coûté 7,80€ et peut être acheté en boutique bio ou par internet comme ShopAlike (où il y a d’ailleurs pas mal de promotions sur la marque). Etant donné sa contenant de 125ml il s’avère très pratique à transporter dans le vanity lors de déplacements.

Sa composition est comme je les aime: à 99% naturelle pour 19,29% d’ingrédients certifiés bio. On y retrouve:

- des eaux de Fleur d’oranger, de Reine des prés, de Bleuet et de Camomille (apaisantes et décongestionnantes)

- ainsi que de l’huile végétale de Bourrache (régénérante, aide à la dissolution des corps gras)

- de l’huile essentielle de rose (anti-âge) et un extrait de lys (adoucissant)

-  et un Tensioactif naturel issu du glucose pour éliminer les impuretés

Le flacon spray est parfait pour doser sans gaspiller le produit. En lui-même, il s’agit d’une eau lactée fluide que l’on doit sprayer 4 ou 5 fois sur le coton pour pouvoir faire un oeil sans s’acharner.

Le petit plus que je trouve à ce démaquillant est sa galénique parfumée. On sent les fleurs et l’huile essentielle de rose ce qui est finalement très agréable. Néanmoins, il ne faut pas y être allergique et faire attention à ce détail avant l’achat.

Cela fait un maintenant des semaines que je l’utilise et je ne lui trouve aucun inconvénient: il ne pique pas et démaquille de manière performante tous les maquillages des yeux que je réalise.

Je n’ai besoin de frotter que légèrement pour bien retirer tous les pigments, et repasser plusieurs fois sur le mascara afin de l’ôter entièrement.

Voici l’avant-après avec un seul passage (en frottant doucement) du coton présenté ci-dessus. J’avais appliqué auparavant mes fards (YSL et Dior) sur une base fixatrice (Primer Potion), tracé mon liner avec l’Aqua Eyes de MUFE puis repassé avec un fard noir, et enfin appliqué deux couches de mascara (Lancôme Hypnôse Doll Eyes).

La seule difficulté que j’ai rencontré jusqu’à présente reste le crayon Aqua Eyes appliqué sur les muqueuses. Dans ce cas, j’ai besoin de retourner au basique biphasé pour démaquiller correctement.

Quant à la sensation après démaquillage, rien à signaler de particulier non plus. La peau ne colle pas, n’est absolument pas grasse, ne tire pas non plus même si elle est quand même rosée dû au passage du coton. Du coup, elle n’est pas littéralement « apaisée » mais sa fragilité s’avère quand même respectée.

C’est sans conteste mon démaquillant coup de coeur! Plus efficace que le Sanoflore, moins gras que le Melvita, il faudra que les marques rivalisent d’ingéniosité pour arriver à la cheville de celui-ci. En tout cas, l’expérience m’a donné envie d’essayer d’autres produits Coslys!

Connaissez-vous aussi cette jolie petite marque bio?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Inauguration du petit « Coin vente »!

Parce qu’il y a un moment où il faut faire le tri, une nouvelle page sera désormais dédiée à mes petites ventes cosmétiques du moment. Elle se trouve dores et déjà sur votre gauche (en dessous de la rubrique « Pages ») et vous pourrez peut-être y trouver quelques trésors…

En attendant, une bonne soirée à vous et.. bon shopping!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Derniers achats beauté.. et autres!

Un billet un peu plus léger aujourd’hui avec le butin des soldes et quelques extras cosmétiques en plus:

Mes soldes beauté se sont résumées à ces trois produits: deux shampooings à-60% Loren Kadi (Rose & miel et Gingembre-Citron), une marque de produits naturels qui m’a définitivement convaincue, ainsi que l’Eau relaxante au Lotus blanc de Kenzoki à -70% pour ma maman qui l’affectionne par-dessus tout!

Le reste fut des vêtements et quelques accessoires comme ce sac cartable Eram à -50% (19,95€),

Ou encore cette jolie bague Maty en nacre et plaqué or à -45% (43,50€).

Mais finalement ce sont sur les nouveautés que j’ai craqué, avec notament la minaudière Garden Clutch 002 Granville Garden de Dior ainsi que le vernis 533 April de Chanel. Heureusement mes chèques cadeaux et fidélité m’ont remisé le tout pour 44€!

Enfin comme beaucoup de blogueuses j’ai aussi tenté l’expérience My litte Box, après m’être séparée de l’abonnement à la Glossy qui manquait d’originalité et de moyens. L’abonnement pour celle-ci est de 13€ mais a récemment augmenté à 15,50€ pour les nouvelles abonnées seulement.

Je trouve cela dommage car à mon sens pour ce genre de boîte, on dépasse à 15,50€ largement la limite psychologique d’achat.

Avez-vous fait des folies pour les soldes? Ou bien vous êtes-vous retenue pour l’arrivée des collections printannières? Des bisous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans mon jardin d’Eden, il y a… la Pomme de Bretagne!

Retour aux sources avez Nature & Découvertes, ma boutique préférée pour découvrir des rituels de soins venus d’ailleurs. Mais pour une fois, c’est en France que la marque (en association avec les laboratoires Océalys) a puisé son inspiration, et plus particulièrement en Bretagne où sont cultivés… les pommiers à cidre!

Une fois le regard accroché, il ne fallu ni plus ni moins qu’une effluve de l’un de ces produits pour que j’en tombe sous le charme.

Des récoltes de pommes sont tirés tous les ingrédients phares de la gamme bio « De nos Jardins », comme l’huile de pépins de pomme, riche en anti-oxydants et acides gras essentiels, mais également son jus frais riche en vitamines et oligo-éléments ou encore ses pépins concassés apportant leur action exfoliante.

Valorisant une production locale, les soins sont élaborés et conditionnés à Brest et les ingrédients issus de récoltes de petits producteurs en Bretagne. J’applaudis donc la démarche qui s’apparente à celle de la jeune entreprise Pulpe de Vie!

Etant addict des bains (merci LUSH) j’ai d’abord commencé ma découverte avec le Bain Pomme équilibrant, contenant du jus de pomme frais dynamisant, de l’eau florale de camomille apaisante et du miel adoucissant. Il coûte 14,95€ les 200ml et contient 30% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique pour 98,50% d’ingrédients d’origine naturelle.

Concernant le packaging, tous les produits sont en verre et fermés par un bouchon en bois imitation, leur conférant un aspect authentique et plein de charme.

Pour avoir une mousse conséquente je ne lésigne pas sur la quantité de produit (env. 2 cuillères à soupe), que je laisse couler sous le jet d’eau. Une fois formée elle tient tout le long du bain en diminuant peu à peu.

Au début, l’odeur de pomme est assez présente. C’est l’odeur ronde et sucrée, exactement celle que l’on retrouve dans le jus de fruit! Malheureusement celle-ci ne résiste pas longtemps et embaume moins que mes produits habituels. Par contre, au sortir du bain la peau est douce et ne tire pas.

Au final de la gamme, ce n’est pas le produit que je rachèterai mais cela ne m’empêche pas de l’utiliser avec plaisir.

Un peu plus tard, j’ai ensuite reçu par coïncidence deux autres produits de la gamme par l’agence de presse de Nature & Découvertes. J’étais donc ravie de pouvoir tester non seulement le soin corporel mais aussi le produit qui m’attirait le plus dans la ligne: l’huile de massage!

Voici donc la Crème soin corps pomme équilibrante*, à l’extrait et l’huile de pépins de pomme et eau florale de camomille. Elle contient 21% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique pour 98,50% d’ingrédients d’origine naturelle…

Contrairement à l’huile de bain, cette crème est un véritable plaisir de A à Z! L’odeur est incroyablement gourmande, et me rappelle les bonbons pétillants dont je raffolais quand j’étais petite. D’ailleurs pour celles qui l’ont déjà utilisé, la fragrance est similaire à celle de la Gelée démaquillante Polysensorielle de Pomarium.  Bref, c’est un véritable délice olfactif qui perdure sur la peau.

Quant à sa texture là aussi on nage dans le bonheur puisque la crème est légère, fondante et hydrate sans fini gras ou collant. Son seul petit défaut sont les traces blanches qu’elle forme pendant l’application, rien de grave en soi…

Enfin, « last but not least », voici mon produit chouchou dont je vous ai déjà parlé ici. Il s’agit de l’Huile de massage pomme équilibrante* (16,95€ les 100ml) aux huiles végétales de pépins de pomme, de sésame, tournesol et chanvre bio. Ces huiles constituent un cocktail régénérant et relipidant grâce aux acides gras essentiels qu’elles contiennent.

Elle contient 25% d’ingrédients issus de l’AB pour 99,50% d’ingrédients d’origine naturelle.

C’est sans conteste l’une de mes meilleures huiles de massages, parce qu’elle allie la texture fine d’une huile sèche, et la durée d’une huile de massage classique. Avec elle, je peux tout autant m’hydrater le corps sans peur de me transformer en beignet qu’effectuer un massage de plusieurs minutes.

Et puis si vous aimez la pomme, l’amande et le parfum d’une bonne frangipane,vous ne pourrez que vous délecter d’un modelage avec cette huile…

Alors, prête à succomber aux délices de la pomme?

* Produits reçus à fin de revue

Rendez-vous sur Hellocoton !

Clarins: look Smokey Passion

A la demande express de miss belles-mirettes de Beauté-test, voici en action mes deux dernières acquisitions de chez Clarins: la palette Ombre minérale 4 couleurs Smokey Passion (achat ebay) et le Rouge prodige Passion Rose (trouvé sur salonskincare):

Pour le teint après avoir déposé mon Diorskin Forever (teinte 010) ainsi que ma poudre Jurlique, j’ai appliqué un voile de poudre illuminatrice Golden snow de Shu Uemura ainsi que le Zea Mays blush de Korres.

Je suis ensuite passé à l’étape des yeux avec les sourcils (crayon Chanel n°40 + mascara transparent Yves Rocher) puis les paupières avec comme base, la seule et l’unique Primer Potion d’Urban Decay. Enfin, j’ai dégainé ma nouvelle palette:

#07 Smokey Passion est la palette sortie en édition limitée (cela veut dire que vous risquez de ne plus la trouver) pour les fêtes 2011 chez Clarins. Elle contient un quatuor de fards, dont trois poudres et un gel-crème.

PS: veuillez prendre note des repères qui serviront pour les prochaines photos…

Tout comme ceux de la palette #03 Rosewood, les fards sont bien pigmentés et intenses dès le premier passage. Seule déception pour le gel-crème pailleté qui m’a donné du fil à retordre quant à son prélèvement et sa pose…

Le pas-à-pas (non professionnel):

1: j’ai pris le premier fard qui est un brun-rouge un peu métallique que j’ai appliqué sur la première partie de la paupière mobile,

2: je complète avec le fard gris-taupe sur la partie externe de la paupière mobile en fondant les deux fards ensemble, opération simple puisque les textures sont ultra-soyeuses;

3: avec mon fard noir mat (il est parsemé de petites paillettes dorées qui ne se voient plus une fois appliqué) j’intensifie le ras des cils inférieurs et supérieurs, puis je crayonne avec un khôl noir (aqua eyes de MUFE) la muqueuse de l’oeil façon « charbonneux ».

4: en prenant le gel-crème avec la pulpe du doigt, je dépose les paillettes argentées sous l’arcade sourcillière et au coin interne de l’oeil avec plus-ou-moins de dextérité…

Un peu de mascara (Lancôme Hypnôse Doll Eyes) et cela donne ça:

Comme vous me l’aviez conseillé, j’ai plus travaillé le fondu de mes ombres avec un fard vanille (un beige de chez Sephora) pour que la demarcation avec le teint se voit moins. J’espère que c’est un peu plus réussi!

Pour terminer, j’ai appliqué le Rouge Prodige #131 Passion Rose, un rose avec des reflets corail au rendu subtil et naturel, mais s’associant du coup très bien avec la palette (en même temps il était fait pour ça!). Si vous voulez ma revue de ces rouges en général, cliquez ici.

Et voici le look terminé:

Au passage, on parle bientôt de ma routine Câlinesse et de ma crise d’éruptions involontaires qui s’en est suivie… Veuillez-donc excusez mon teint gâché par cet évènement malencontreux ainsi que celui mensuel…

En résumé, c’est avec régal que j’ai adopté cette palette et ce nouveau rouge. La teinte brun-rouge est juste magnifique et le taupe pourra sans problème se porter seul pour un halo juste « fumé ». Par contre, j’aurais clairement vu un autre fard à la place du gel-crème qui est loin d’être simple à prendre en main. Que pensez-vous de ce look du jour?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes 7 pêchés mignons …

Oui nous parlerons des soldes, mais une prochaine fois. Aujourd’hui, c’est un billet sucré et fruité remplit de réconfort pour remonter le moral d’hiver!

Ils sont doux et sentent bon, voici mes pêchés mignons du moment 100% gourmandise…

1 – le Masque-gommage réconfortant « Rose Blanche » Doux Me: voilà un produit qui m’a séduite non seulement par le packaging très féminin mais aussi par son odeur d’amande douce. C’est un masque-crème, parsemé de petits grains minscules qui se laisse poser 7 minutes. Ensuite, je masse pour éliminer les cellules mortes.

J’avais aimé le Soin contour des yeux (il reste mon préféré même après mes nombreux autres essais), j’aime désormais le masque gommant. Il me fait un teint reposé et une peau plus douce en quelques gestes. Merci à la Joliebox pour la découverte!

2 – L’Oréal Expert shampooing Vitamino Color: j’ai découvert ce shampooing grâce à mon amie Laura G. qui m’a généreusement offert cette petite bouteille. Destiné à protéger et fixer la coloration, elle permet de faire durer plus longtemps les reflets. 

Il laisse les cheveux doux et brillants, mais c’est grâce à sa texture nacrée et son odeur de fruits rouges que ce shampooing fait partie de mes gourmandises cosmétiques du moment! 

3 – Clarins Gloss Prodige (04 Candy): alors là, c’est une belle surprise que ce nouveau brillant à lèvres de notre marque nationale! Je ne pensais pas en parler, ni en acheter un mais encore une fois, la Joliebox m’a apporté de quoi inverser mes propos. 

Ce gloss rose bonbon est brillant à souhait, un peu collant certes mais sent divinement bon! Dès l’ouverture un parfum de framboise-fraise tagada (dédicace à Lifeofmaterials) vient nous ramener en enfance. Il n’en a pas le goût malheureusement - quoi que…- mais l’odeur est déjà un pur délice!

4 – Kenzoki Sensuel Crème pour peau nue la nuit: en matière de crème pour le corps, je ne crois pas avoir trouvé d’équivalent au soin corps Kenzoki Sensuel.

Une texture moelleuse digne d’un véritable « body soufflé », un parfum vapeur-de-riz enchanteur qui nous emmène dans une bulle de coton, un fini qui laisse une peau douce comme un voile de soie… Du grand art signé Kenzoki.

5 – LUSH savon Snowcake: entrez dans un monde de neige et d’amande amère! Ce savon plaira aux aciennes accros aux effluves de la colle Cléopatre, poudrée et amère en même temps. A l’absolu de cassie et de rose, Snowcake offre une mousse blanche, onctueuse qui laisse la peau subtilement parfumée… Et qui l’aurait cru, il se combine avec succès à mon Louve de Lutens.

En édition limitée, il réapparaitra dans les boutiques seulement l’année prochaine pour la période de Noël…

6 – Huile de massage Pomme « de nos jardins »: si vous aimez la pomme, l’amande et les massages… alors vous apprécierez autant que moi cette huile. Distribuée par Nature & Découvertes, elle recèle une composition à 99,50% naturelle faite d’huiles végétales, et plus particulièrement d’huile de pépins de pommes de Bretagne.

C’est un énorme coup de coeur pour moi! Vous le savez, j’utilise beaucoup ce genre de produits et celui-là m’a envoûtée par son odeur succulente (il faut la sentir pour le croire!), sa finesse qui en fait une huile de massage « satinée » et absolument non-grasse, parfaite même pour une hydratation quotidienne.

J’ai tellement aimé que, prochainement, vous aurez droit à une présentation plus complète de quelques produits de la gamme…

7 – Sanoflore Miel nourricier peau sensibles: enfin, mon dernier plaisir réside dans l’application de cette émulsion Sanoflore. Le célèbre Miel Nourricier s’est enfin décliné en crème légère, pour combler les besoins des peaux normales à mixtes et sensibles. Karité, miel de tilleul et huile essentielle de ciste bio s’harmonisent pour créer une synergie antioxydante et protectrice.

Sur la peau malgré quelques traces blanches, la crème pénètre et enveloppe la peau comme un cocon de réconfort et d’apaisement. Pas de miracle en vue mais une peau plus résistante face au piquant des matins hivernaux! Et toujours, cette odeur délicate de miel fleuri

Et vous, quels sont vos pêchés mignons du moment?

Rendez-vous sur Hellocoton !