Routine capillaire du moment: bye-bye silicones et SLS!

Bonjour à toutes! Aujourd’hui je reviens sur mes soins du moment en matière de capillaire. La dernière fois, j’avais entamé une routine J.F Lazartigue que j’avais apprécié tant au niveau des senteurs que des effets. 

Mais en découvrant les méfaits des SLS (tensioactifs détergents) sur les cheveux à long terme, j’ai décidé de bannir aussi ces ingrédients de mes soins bi-quotidiens, au même titre que les silicones et les colorations capillaires classiques.

D’ailleurs à ce propos, mes cheveux ont retrouvé une véritable « seconde jeunesse » depuis que je n’en fait plus. Les pointes sont lisses et je n’ai plus aucune fourche à déplorer.

Ce qui m’embête, c’est que je ne vais plus pouvoir éclaircir autant qu’aupravant, alors que j’aimais avoir une couleur plus chatoyante l’été… M’enfin c’est ça ou la santé des cheveux, alors j’ai choisi.

Après avoir redonné un peu de pep’s à ma chevelure avec le shampooing « cheveux fatigués » de Melvita, j’ai voulu découvrir lors des soldes ceux de Loren Kadi au gingembre-citron et rose-miel (tous sans SLS ni silicones).

Malheureusement je suis déçue du résultat car même s’il mousse autant qu’un shampooing classique, l’odeur n’est pas attrayante et mes cheveux regraissent vite. Pour l’instant je n’ai pas encore testé celui à la Rose & Miel mais je ne pense pas que cela fasse une grande différence.

Le prochain: sur les conseils d’une lectrice ce sera celui de Colsys bio au Yucca qui m’aidera, j’espère, à de nouveau espacer les shampooings!

L’après-shampooing/masque est incarné par le Rafistoleur de LUSH que je trouve magique ET multi-fonctions! Il a une odeur de melon et de violette absolument divine et porte bien son nom puisqu’il répare mes cheveux dès la première pose (ce n’est pas un rachat pour rien).

Sa texture est une crème légère que je dépose après le shampooing sur l’ensemble de la chevelure pour régénérer son intégralité en profondeur. Pendant ce temps je prends ma douche tranquillement, puis je rince. Et là: douceur, lissage et brillance sont au rendez-vous!

Il n’a qu’un seul problème pour moi: il alourdit les cheveux. Du coup je ne l’utilise qu’une fois par semaine. Le reste du temps, je n’en ai pas besoin car ma tignasse a depuis un moment retrouvé de sa vigueur.

Le prochain: ce sera sans doute le même. Sa composition est très acceptable (pas de SLS ni silicones) et son odeur addictive.

Quant aux soins sublimateurs j’en ai trois: le Sérum nourrissant au beurre de karité et le Lait protecteur UVA/UVB de J.F Lazartigue, ainsi que la crème de jour Phyto 7 de Phyto.

Déjà j’ai trouvé la crème Phyto 7 inutile sur mes cheveux, ne les ayant ni adoucis, ni réparés au niveau des pointes lorsque je faisais des colorations capillaires classiques (je l’ai depuis un bail en fait), alors que j’y étais assidue. Du coup, j’ai un peu de mal à la terminer.

Quant au Lait protecteur, je garde celui-ci précieusement pour l’été car il agit comme un bouclier pour les cheveux colorés.

Finalement celui qui me ravie le plus reste le Sérum au beurre de karité car il a une action renforçante et lissante visible.

Le prochain: je ne sais pas encore car le sérum au beurre de karité reste quand même très cher. A voir si je peux trouver un équivalent dans du bio.

Pour ce qui est de la coloration, j’ai fait une infidélité à celle de Korres que je regrette un peu finalement. J’avais choisi Elcéa 5.3 châtain clair doré, sachant que j’étais sur une base de châtain avec des reflets dorés puis véniciens, qui s’étaient installées au fil des semaines.

En soi, la coloration a beaucoup d’avantages: pas d’ammoniaque, ni résorcine, ni parabens et aucune odeur pendant la pose. 

Mais le mélange pigment + révélateur est une galère sans nom, et le résultat sans équivoque: j’ai les fameux reflets roux que je voulais absolument éviter. 

La prochaine: je retournerai sans doute à celles de Korres (vu que j’ai déjà le super soin minute qui va avec et en grand format) pour essayer de rattraper le coup. Enfin ce n’est pas catastrophique puisque lors de la coloration, je n’ai presque pas perdu de cheveux et ceux-ci n’ont pas été abîmés.

Enfin, voici l’arme de destruction massive du cheveu, mais dont je ne peux pas me passer: j’ai nommé le lisseur. J’ai un Babyliss pro tourmaline que j’utilise depuis des années. Celui-ci est facile à prendre en main et s’avère parfait pour un lissage classique.

Cependant je trouve qu’il met du temps à chauffer (il faut donc s’y prévoir à l’avance ou avoir du temps devant soi) et les plaques trop petites pour un lissage rapide le matin.

Le prochain: du coup, je lorgne sur l’un des lisseurs GHD dont tout le monde parle (c’est qu’ils doivent être bien, non?):

Bon il est carrément cher (189€) mais a priori on tombe dans la rolls-royce du fer à lisser. Son petit nom: le lisseur Gold Classic Styler. Pourquoi pas quand je serais riche et célèbre? 😉

Voilà pour ce bilan capillaire de début 2012. Si vous avez des questions ou un avis sur ces fameux SLS dans les produits capillaires, je suis toute ouïe! 

Bonne journée à vous…

PS: puisque vous m’avez demandé des nouvelles, j’ai été prise rapidement après mon entretien pour le poste de mes rêves! Donc aujourd’hui, c’est un peu la fiesta mais les prochaines semaines risquent d’être très chargées… en bien! En tout cas, je suis on-ne-peut-plus heureuse et j’essaierai d’apporter tout autant d’attention au blog et à vos commentaires qu’auparavant, même si les articles seront un peu moins réguliers. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

42 thoughts on “Routine capillaire du moment: bye-bye silicones et SLS!

  1. Aurore

    Wow !!!

    Je ne savais pas que le lait protecteur se faisait pour protéger les cheveux du soleil ?! Tu le trouves où ?

    Ayant les cheveux blond vénitien, j’utilise un shampoing à la camomille que je trouve en grande surface (Timotei blond lumière), il est pas mal, mais parfois, il aurait tendance à me les dessécher. Que verrais-tu en remplacement de ce dernier qui soit abordable au niveau de son prix ?

    J’ai le fer à lisser que toi, mais je l’utilise très modérément, car ça fait désastre sur les cheveux fins… 🙂

    Un peu cher, en effet ta rolls-royce du fer à lisser ! 🙂

    Bisous ma Sapphire, très bonne journée à toi et merci encore !

  2. the sheep

    Bijour! Tout d’abord félicitation pour ton travail tu dois être bien heureuse !

    Pour ce qui est des silicones honnêtement j’avais arrêté et étais passée au 100% bio pendant un an et mes cheveux étaient devenus impossible, gras aux racines, fragiles aux pointes. Du coup j’ai dit « eh puis zut ! » et je suis repassée sur des produits siliconés.

    Mes grands chouchou ? Redken (gamme Full soft, ma petite extase pour les cheveux), Shu Uemura, Davines. Et en prochain achat …. Aveda ! (Pour el coup là c’est du bio de super qualité) je suis à deux doigts de passer commande !

    Addict aux produits cheveux ? Nooooonnnnnn pas du tout ! Mdr

    Bonne journée à toi !

    • Sapphire

      The sheep: oh vraiment? Sur toi ça n’a pas été bénéfique du tout alors… Je n’entends que du bien de toutes les marques dont tu parles et franchement, j’ai parfois envie d’un peu plus de « technicité » dans les produits que j’utilise. Par exemple, le shampooing « huile » de Shu Uemura me tente beaucoup! Je vais me renseigner sur les produits Aveda tiens. En tout cas merci de m’apporter des idées car j’en ai besoin dans ce domaine. :p

  3. Arf je suis aussi en mode no SLS, no silicone, no paraben, no colorant pour mes cheveux. Après une petite période d’adaptation, je suis assez contente des produits pour mes cheveux.

    Je plussoie le fer GHD – perso, je n’en ai pas une grande utilité vu que j’ai des baguettes sur le crâne ; mais une fois par mois, mon coiffeur boucle mes cheveux avec. C’est nickel, les cheveux ne sont pas cramés et les boucles tiennent plusieurs jours (jusqu’au shampooing suivant, J+4).
    Si tu veux tester le lisseur sur ta tête et que tu es sur Paris, essaie le comptoir de cheveux long de didact hair – un petit plaisir à 35 € pour tester le GHD. Il en existe avec 3 tailles de plaques dont une XL. Si tu utilises un fer tous les jours, ce serait peut-être judicieux de le voir à l’œuvre avant d’acheter, non?

    allez, fini le pavé, la bise et à plus 🙂

    • Sapphire

      Tricotcotte: bouuuh malheureusement je ne suis pas souvent sur Paris. Là j’y vais mais c’est pour une formation intensive, je ne sais pas si j’aurai le tempsd de faire des essayages ou des boutiques. 🙁 Tu en as de la chance d’avoir des cheveux relativement lisses!

  4. J’essaye aussi de me passer du SLS et des silicones mais j’avoue que j’utilise encore des shampooings « classiques » quand la mousse me manque 😉
    Félicitations pour ton poste 😀

    • Sapphire

      Piccolina: merci! *gros bisous*

      PS: les shampooings bio moussent pas mal maintenant!

  5. Félicitation pour ton embauche!
    Et très interessant ton article!

    • Sapphire

      Pearl: merci ma biche!!!!

  6. Bliss

    Pour mes cheveux, je reste fidèle aux produits Phyto et au beurre de karité en masque avant shampoing quand je sens que mes cheveux en ont besoin et c’est tout…j’essaierais bien les colorations Korres car c’est là que j’ai du mal à trouver mon bonheur: c’est celles que tu préfères?
    Sinon, FÉLICITATIONS pour ton nouveau boulot! c’est super et je suis vraiment très heureuse pour toi: c’est très important de s’épanouir dans son travail! Bravo et bon courage! on sera toujours au rendez-vous pour te lire:-)

    • Sapphire

      Bliss: oui, en même temps des « naturelles » je n’en ai pas testé beaucoup. Il y a aussi celle des 3 chênes ou de Phyto pour lesquelles je devrais jeter également un oeil. ^^ Et merci pour ton soutien Bliss, ça me réchauffe le coeur.

  7. Marlene

    Félicitations pour ton embauche !

    Pour ce qui est du GHD, ce lisseur a changé ma vie (et mes cheveux !). Les cheveux sont plus doux après et mieux lissés.
    Perso, je l’ai acheté sur amazon.co.uk, en choisissant Amazon comme vendeur (et non via la Marketplace). Au final, pour un peu moins de 100€, j’ai un vrai GHD (validé sur leur site) sans m’être complètement ruinée !

    • Sapphire

      Marlène: Ouh c’est une bonne technique ça, je garde l’idée dans un coin de ma tête. Merci pour l’astuce. 😉

  8. Cream

    Hey hey !

    Les lisseurs GHD sont chers pour rien si tu veux mon humble avis ! Un bon remington peart à 60€ et tu seras impeccable avec des cheveux doux et en pleine santé !

    biz biz =]

    • Sapphire

      Cream: Il a quoi de spécial lui? ^^

  9. Cream

    Remington PEARL pardon :$

  10. Hymaya

    Hello! J’adore ce genre d’articles…moi, qui suis perpétuellement à la recherche du shampoing (et après-shampoing, vu la longueur pas le choix!) idéal! Je viens « d’investir » dans le Tigi Curlesque… en espérant qu’il fasse des miracles sur mes cheveux bouclés que je laisse pousser.
    Pour le lisseur, le GHD est investissement c’est sur…mais le confort d’utilisation le vaut largement. Perso, je n’ai jamais regretté cet achat!
    BiZz

    • Sapphire

      Hymaya: merci pour ta contribution! Je vois des avis divergents sur le GHD mais les opinions positives l’emportent alors je me laisserai peut-être tenter effectivement… Dis-donc je ne connaissais pas du tout le Tigi Curlesque, première fois que j’en entends parler tiens. 🙂

  11. Pfiou moi aussi je rêve du GHD, mais je reste raisonnable (j’ai récemment craqué sur le multi style de Remington) et puis j’essaye de ne plus du tout utiliser mes plaques en semaine (hop, une queue de cheval).

    • Sapphire

      Oh Beauty!: Voilà une bonne résolution, mais c’est tellement dur de s’en passer lorsque les cheveux n’en font qu’à leur tête…

  12. le Sérum au beurre de karité a t-il vraiment un effet renforçant que tu vois bien sur tes cheveux ?
    xoxo

    essieongeekaitbeaute.blogspot.com

    • Sapphire

      Camille: oui, surtout sur les pointes. Il apporte brillance, douceur et lissage. Mais je n’ai pas le cheveu crépu de base, aussi. 😉

  13. CMLC

    Je trouve ton article très sympa, d’ailleurs je prends note pour les produits que tu utilises car je suis moi-même à la recherche de cosmétiques « clean ».

    Le seul bémol (c’est un bien grand mot) est que je viens de checker la composition du Rafistoleur de Lush et qu’en fait il y a malheureusement des SLS. Le 5ème ingrédient dans la compo, soit « Alcool cétéarylique (et) laurylsulfate de sodium » est en fait l’association de Cetearyl alcohol et de Sodium lauryl sulfate ( donc SLS).

    Je te laisse le lien de l’Observatoire des cosmétiques comme source:http://www.observatoiredescosmetiques.com/cosmetic-ingredient/cetearyl-alcohol,-sodium-lauryl-sulfate,-sodium-cetearyl-sulfate-1114.html

    Je suis vraiment déçue car ta description de cet après-shampoing me faisait vraiment envie et pour le coup je trouve que Lush se fout du consommateur avec ses grands discours éthiques pour au final saboter ses produits avec des cochonneries comme ça.

    Bon courage dans ta quête de la routine parfaite 🙂

    • Sapphire

      CMLC: Olàlà oui, je viens d’aller voir ça! En plus ils disent que cela fait une cire d’enrobage et que du coup, c’est bon pour le cheveux. Mais cela n’est-il pas différent du détergent? Je pense que selon les dosages (ce qui arrivent souvent avec certaines molécules qui sont soit des tensioactifs soit des conservateur selon leur polarité dominante) la molécule peut apporter une action différente. Il s’agira donc peut-être d’un SLS qui ne soit pas détergent mais « bénéfique » pour le cheveu.. A vérifier!

  14. Laura Girard

    Les GHD sont géniaux ! <3

  15. youpy

    Coucou,
    Felicitations pour ton embauche!
    Concernant le GHD,j’ai testé beaucoup de lisseurs de plusieurs marques ( Babyliss,Gama ..) ,j’ai les cheveux très fins et ondulés ( impossibles a démeler aussi j’attends de trouver le produit miracle à ce niveau là) et mon petit préféré reste le Corioliss C2 (même gamme de prix que GHD je l’avais commandé sur Internet) ,même si j’adore mon GHD,j’apprécie le fait que sur celui ci tu peux régler la température (alors que sur GHD ce n’est pas toi qui choisit) .Niveau lissage je les trouve équivalents = super tenue et brillance.
    Merci pour ton blog très enrichissant et bonne continuation!

    • Sapphire

      Youpy: Merci beaucoup! En fait le GHD se met directement à la température la plus haute c’est bien ça? Et niveau prix ça donne quoi? Parce que le GHD reste malheureusement très cher je trouve… Quant à tes cheveux indémêlables, tu devrais essayer le peigne en corne! 😀

  16. J’ai trouvé ton article très intéressant ! Je me suis moi-même mise en quête anti-silicones, parabens, sulfates, phtalates, formaldehyde et autres cochonneries dans mes cosmétiques, et en particulier pour mes cheveux ce mois-ci, puisque je me suis fait faire le fameux balayage ombré. Je n’avais pas touché à ma couleur naturelle depuis presque 10 ans et ca faisait plus d’un an que j’y réfléchissais… un sacré sacrifice mais même si la colo/décolo est tout ce qu’il y a de plus chimique, je me suis dit qu’une fois que c’est fait, c’est fait et comme mon cheveux était vierge, ils encaisseraient mieux « les dégâts ». Et donc reste maintenant plus qu’à les soigner le plus naturellement possible pour que ça ne devienne pas de la paille et pour l’instant, je suis plutôt convaincue des produits que j’utilise… au début, la coloriste m’avait fait acheté les produits Wella, soit disant car les polymères utilisés sont les mêmes que ceux de ma coloration et sur le moment je me suis laissée embobinée par son discours… pour arriver chez moi et lire la composition bourrée d’ingrédients chimiques, et les pires y étaient ! Je les ai refilé à ma belle mère et je suis partie en magasin bio le lendemain. Je me suis finalement tournée vers Lavera car c’était le seul shampoing disponible pour cheveux colorés. Il va très bien, mais je suis déçue sur l’origine d’un composant: le ALS (Ammonium Lauryl Sulfate: http://www.lavera.com/education/ingredient-watch/sodium-lauryl-sulphate-sls). C’est soit disant « milder and safer » que le SLS mais bon c’est un peu se voiler la face selon moi ! Je ne comprends donc pas comment certaines marques « bio » ou « naturelle » utilisent encore ce type bon marché et chimique de composants… =( Pour l’instant, aucune réaction à signaler mais je sais que ce n’est pas bon pour la santé à long terme. J’espère donc trouver un autre shampoing pour cheveux coloré 100% naturel bientôt !

    • Sapphire

      Sandy: as-tu regardé les shampooing Coslys? Je ne sais pas s’il y en a un pour cheveux colorés mais il me semble que c’est une très bonne marque concernant les compo. Il y a aussi Melvita qui pourrait te convenir! En tout cas c’est vraiment galère aujourd’hui de trouver des produits qui conviennent à la fois à notre type de cheveux mais aussi à nos attentes en matière de composition…

      En tout cas j’ai beaucoup apprécié ton intervention alors, merci!!

  17. Du nouveau pour le Rafistoleur de Lush? Il m’intéresse beaucoup (et parfumé melon violette ouaaah!). S’il ne contient qu’un ingrédient douteux et qu’il ne coûte pas une fortune, il y a moyen que je craque!

    • Sapphire

      Aliénor: Coucou ma belle! Ecoute apparemment il contient encore quelques merdes (bromure de citrémonium, propylène glycol) donc à voir si tu es toujours intéressée… 🙂

  18. Je suis une grande fan du GHD. Je l’ai depuis maintenant plus de deux ans, il était toujours au top ! Alors je pense que le prix, qui, je te l’accorde, est élevé est justifié par la longévité du fer. Et puis on peut tout simplement tout faire avec : de magnifiques boucles, un lissage parfait, du volume ou des ondulations ! Allez, j’arrête, je me rends compte que je sonne comme une pub ambulante ^^ ! J’aime beaucoup ton blog en totu cas, tes posts sont vraiment intéressants !

    • Sapphire

      Ariel: han merci beaucoup! Ne t’inquiète pas je ne te prends pas pour une pub ambulante. Je préfère que mes lectrices soient sincères parce qu’après tout, je suis d’abord une consommatrice avant d’être bloggueuse!

  19. mu2

    Tu n’as pas l’air de savoir de quoi tu parles: Rafistoleur contient des sls! et ce n’est pas parce qu’une marque s’apelle « Phyto » et qu’elle est vendue en pharmacie qu’elle ne propose QUE des produits sans silicones, sulfates ni paraben (en l’occurence le produit dont tu parles en contient)! Par respect pour tes lectrices, renseignes toi avant de dire des ***

    • Sapphire

      mu2: Déjà Bonjour Murielle (et oui, le respect commence par la salutation), j’ai envie de te répondre qu’avant de poster un commentaire, tu devrais aussi te renseigner afin de voir un peu plus loin que le bout de ton nez. Au lieu de critiquer mon article, je te conseille d’aller voir, premièrement, ceci:

      http://www.observatoiredescosmetiques.com/cosmetic-ingredient/cetearyl-alcohol,-sodium-lauryl-sulfate,-sodium-cetearyl-sulfate-1114.html qui prouve que le composant utilisé dans l’après-shampooing Rafistoleur n’est PAS du SLS mais une molécule résultant du combinage avec du CETEARYL ALCOHOL, et donnant une cire émolliente et réparatrice du cheveux, soit exactement l’inverse du SLS seul;

      – ensuite, je te redonne la composition de la Crème de Jour PHYTO 7 car apparemment, c’est toi qui ne sais pas de quoi tu parles:

      Althaea officinalis root extract (mucilage végétal), lecithin (soja), prunus armeniaca (apricot) kernel oil, glycerin (dérivé d’huile de palme), arctium majus root extract (bardane), calendula officinalis flower extract, rosmarinus officinalis (rosemary) leaf extract (romarin), salix alba (willow) leaf extract (saule), salvia officinalis (sage) leaf extract (sauge), propylene glycol, parabens (ethyl, butyl), phenoxyethanol, methylchloroisothiazolinone, methylisothiazolinone, potassium sorbate, sodium dehydroacetate, sodium benzoate (source: http://www.parapharmacie-naocia.com/phyto-7-creme-jour-vegetale-hydratation-cheveux-secs-75ml,fr,4,9584936.cfm)

      Et je te défis de me trouver du silicone ainsi que du SLS dedans. Par ailleurs, je n’ai jamais dit vouloir éliminer totalement les parabènes de ma routine capillaire.

      Sur ce, je préfère à l’avenir que tu évites de poster d’autres *** sur mon blog.

      Respectueusement.

  20. Bonjour Sapphire! Félicitations pour ton nouveau job et merci pour cet article très intéressant! Je suis moi aussi en pleine « reconversion » capillaire et j’essaie d’utiliser le maximum de produits naturels. J’ai les cheveux très secs, épais et frisés et j’utilise depuis quelques jours le shampoing pour cheveux très secs, justement, de Melvita. Et ma foi, il est pas mal même si je dois le faire suivre d’un après-shampoing pour mieux démêler mes cheveux (toujours emmêlés en fait…). J’avais essayé le Rafistoleur il y a longtemps et il m’avait bien plu, tu m’as donné envie de m’y remettre! Et, je te rassure mais tu l’as constaté avant moi, ce n’est pas du SLS à proprement parler dans la compo. Je crois qu’on peut faire confiance à Lush (enfin, je l’espère!)

    Concernant le GHD, je l’ai reçu pour mon anniversaire et j’en suis plus que satisfaite! C’est le seul qui me fait des cheveux vraiment doux et parfaitement lisses. Mon entourage me l’a tout de suite fait remarqué!

    Bisous, Laura

    • Sapphire

      Laura: il n’y a pas de problème ma belle! 😉 Mmmh c’est clair que les shampooings « safe » rendent souvent les cheveux plus difficiles à démêler. Mais de ce côté là, le Rafistoleur de Lush assure! Il fait des cheveux de princesse en même pas 30 secondes de pause, c’est hallucinant. Dommage qu’il ait ce côté alourdissant que mes cheveux apprécient moyen…

      Rhooo quelle chanceuse tu fais d’avoir eu un GHD! 😀

  21. Oups, j’avais pas vu que l’article datait ^^

  22. Alice

    Bonjour,

    J’arrive ici en cherchant des tests sur des produits cheveux, et je souhaite vous féliciter pour la qualité des articles, et les belles photos des produits.

    Concernant le composé Laurylsulfate de sodium (and) cetearyl alcohol, je me permets d’apporter une précision : Il s’agit bien d’une cire, due à la combinaison du Sodium Lauryl Sulfate avec du cetearyl alcohol (un alcool gras et émollient qui a lui même une apparence de cire en billes). Le SLS seul étant plutôt une poudre très pulvérulente et irritante pour les muqueuses, soluble dans l’eau.

    Cependant, attention ! Cette combinaison ne change pas le SLS qu’elle contient, le composé reste le même, avec sa détergence et son possible effet irritant.
    On combine ses 2 ingrédients souvent pour en faire un ingrédient plus stable en émulsion (du à la propriété stabilisante et épaississante du cetearyl alcohol) et aussi pour rendre le SLS moins « décapant », car en le combinant avec le cetearyl alcohol, on va moins le doser forcément et il ne laissera pas le cheveu « crissant », puisque ce qui a été « détergé » sera gainé par le cetearyl alcohol par la même occasion.

    Évidement, celà ne veut pas dire que le pouvoir détergent du SLS contenu est moindre, mais que la présence du cetearyl alcohol va « masquer » sa détergence (un peu comme l’ajout de silicone à une huile végétale donne un effet velouté plus prononcé et moins gras).
    Mais il s’agit bien du même SLS contenu couramment dans les shampoings, moins dosé cependant, puisqu’il ne s’agit pas d’un produit lavant à proprement parler ici, mais plutôt d’un produit rinçable.

    • Sapphire

      Alice: wouah, merci pour toutes ces précision! Donc finalement, la résultat est le même pour les cheveux, c’est bien ça? Il les abîme tout autant que si le SLS était seul… Pfff 🙁

  23. Alice

    Bonsoir Sapphire,
    Le but de mon intervention était d’apporter une précision sur ce qu’il en est quant à ce composé.
    Il faut juste savoir ce qu’il en est, pour le reste, je ne peux pas vous donner d’indications. Je peux juste dire que dans un shampoing, le SLS est dosé autour de 30%, ici, il doit être aux alentours de 5%.

    Il est certain qu’un autre agent « rinçant » aurait été préférable ici (surtout sachant que Lush se positionne comme « naturel » et « éthique ».

    On peut dire en simplifiant que du fait que le SLS soit moins dosé, c’est « moins pire ». A chacun de savoir où il met la barre : un peu, beaucoup ou pas du tout. Mais ce qui est surtout utile de savoir c’est si en raison de ce SLS présent ici, le cheveu est moins beau ou asséché sur le long terme. Certes pour le côté écologique, on repassera, et là dessus Lush est un très mauvais élève en l’occurrence…

    • Sapphire

      Alice: ahhhh cela me rassure alors! Je dois dire qu’à part les silicones où j’ai une tolérance proche de zéro, le fait qu’il y ait une dose très faible de SLS dans le produit me dérange moins. A vrai dire, s’il y a du SLS c’est qu’il apporte quelque chose en terme de résultat. Ce que je souhaite, c’est avant tout de protéger mes cheveux de la déshydratation et conserver leur santé sur le long terme. N’utilisant pas le Rafistoleur tous les jours, je pense que ce n’est pas vraiment ce qui provoquera la dégradation de la tige capillaire…

Répondre à Piccolina Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *