Must-have de cet été: les huiles solaires

Cette année, ce sont les huiles solaires qui ont le vent en poupre. Autrefois réservées aux peaux mates de part leur faible SPF, les laboratoires se sont depuis attelés à formuler des huiles plus protectrices mais aussi plus agréables à l’utilisation. Je vous le dis, vous ne passerez pas la saison sans un de ces flacons!

 

Sans titre

De gauche à droite: Anthelios XL 50+ de La Roche-Posay; Photoderm Bronz SPF50 de Bioderma; Bariésun SPF30 (existe aussi en 50) d’Uriage; Huile solaire SPF30/50 d’Avène, Capital soleil SPF40 de Vichy (autour des 20€)

Bien que l’on puisse les trouver en parfumerie depuis des années, je me suis intéressée au choix de la parapharmacie, qui était jusqu’alors assez resteint. Ce temps est désormais révolu grâce aux multiples lancements des plus grandes marques du segment: Avène, Uriage mais aussi Bioderma ou encore La Roche-Posay.

En effet, une protection jusqu’à un SPF50+ est rendu possible grâce à des filtres UV superpuissants (dont le MEXORYL® XL) liposolubles associés à des huiles siliconées et végétales, qui permettent de conserver l’hydration et la douceur de la peau.

Fini les traces blanches et la peau qui colle! Certifiées « haute tolérance » et délicatement parfumées, ces huiles solaires sublimeront et protégeront à la fois toutes les peaux, même les plus sensibles.

 

2-922702

 

De mon côté, je suis ultra-fan des huiles protectrices. On peut les utiliser sur le corps comme les cheveux (et certaines sur le visage, comme l’Anthelios XL!) et le rendu satiné met en valeur le hâle, contrairement à un lait solaire classique!

Mon dernier coup de coeur, c’est cette huile solaire Algosun SPF20 (25€) du laboratoire Algotherm. Car en plus de sublimer, de protéger et de nourrir (elle contient 90% d’ingrédients naturels et sa fragrance solaire est à tomber), sa composition est garantie non toxique et non nuisible pour le milieu marin et le corail. 

Une prouesse qui avait déjà été pré-lancée par la marque Alga Maris mais dont les formulations laissaient encore à désirer.

 

fond_accueil_algosun

Personnellement, je suis très sensible à cet argument. Parce que dans la réalité, en une année ce sont 25 000 tonnes de crème solaire qui sont déversées dans l’océan par les touristes, dont 4000 tonnes absorbées par le corail. Et fois imprégné, ce corail meurt à peine…en 48 heures. Voilà donc pourquoi je plussoie ce genre de lancement qui mérite d’être partagé.

Pour en savoir plus, voici l’étude Algosun sur l’effet de l’huile solaire sur des coraux en culture.

 

Que pensez-vous de ce genre d’initiative? Etes-vous adeptes des huiles solaires également? 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 thoughts on “Must-have de cet été: les huiles solaires

  1. Magalie

    Ma peau n’aime pas du tout le soleil (très blanche et bien garnie de grains de beauté …) ma dermato m’a recommandé du SPF 50 minimum d’ailleurs. Mais comme du coup, je ne m’expose pas comme une crêpe j’avoue que j’ai zappé ce type de produits depuis des années. Mais comme je me suis pris un petit coup de soleil hier car j’ai eu la possibilité de découvrir mes bras … je crois que je vais songer à faire un petit achat lol mais moi je suis plutot crème que huile 🙂

    • Sapphire

      Le SPF 50 ou 30 reste un indispensable pour une peau claire, surtout lors des premiers rayons. Je me suis fate avoir avec le SPF20, en restant un peu trop au soleil…! ^^

  2. Dominique

    Il est essentiel de protéger le milieu marin, les océans sont des poubelles ( et la catastrophe nucléaire au Japon ne fait qu’aggraver la situation avec une dégradation des substances toxiques appréciable sur des millions d’années… ) donc oui à ce genre d’initiatives, tout ce qui vise à protéger la biodiversité ou à limiter ( et non enrayer puisque ce n’est déjà plus possible ), est intéressant à savoir. Personnellement je ne m’expose plus au soleil mais j’imagine les millions de litres de crèmes solaires déversées. J’y ai participé autrefois, à cette époque je ne savais pas. Aujourd’hui nous savons tous sans exception ce qui se passe, donc chaque geste compte.

    • Sapphire

      Le plus malheureux dans tout ça c’est que ces informations ne sont pas partagées.. Alors que c’est un désastre qui peut être évité, et sans grand effort! Mais bon, d’ici à ce que ça se répande… C’est un premier pas.

      • Dominique

        Les surfeurs sont très concernés par le problème, Kelly Slater en tête^^ et tous les autres, il y a des campagnes de sensibilisation régulièrement dans ma région mais les choses bougent lentement. Et pourtant les scientifiques mettent au point de plus en plus de produits qui visent à protéger l’environnement, c’est d’ailleurs le défi de notre siècle.

        • Sapphire

          Ah ben tu as de la chance qu’il y ait déja des campagnes d’information. J’espère que les consciences s’ouvriront à ce problème qui pourrait ne pas être un, avec les progrès de la science!

  3. ahhhh enfin !!!! moi qui prenait des huiles solaires que pour les randonnées, pour la plage, je l’abandonnais au prodit de lait des laboratoires Biarritz qui justement prenait soin des coraux
    je suis tres contente de decouvrir enfin une huile solaire qui prend en compte cette argument, primordial à mes yeux aussi !

    • Sapphire

      Oui, c’est franchement une bonne nouvelle et à vrai dire, quand je l’ai vue dans la para, je me suis quasiement jetée dessus! Trop contente d’avoir trouvé une huile « safe »!

  4. Isa

    J’ai acheté l’huile solaire de Bioderma l’an dernier et ça m’a laissé un peu dubitative, la formule est très grasse et laisse la peau grasse, ça peut encore aller à la plage mais en vacances où on visite c’est pas top, mon copain n’a pas voulu s’en servir ! Du coup je ne réitérerai pas cette année, je reprendrai une formule classique ou peu être un spray (quoique je ne sois pas fan à cause du fort taux d’alcool!)

  5. naell

    Moi aussi je suis une adepte des huiles solaires !

  6. J’ai justement essayé récemment de trouver une huile solaire et les spray sentent très fort l’alcool. Je ne sais pas si c’est bon pour la peau. L’alcohol denat. est souvent en haut de la liste. Ça faut une certaine quantité à étaler sur tout le corps, si ça contient beaucoup d’alcool j’ai le sentiment que c’est pas terrible pour la peau. Qu’en pense tu ?
    Il n’y a pas d’Algotherm dans ma pharmacie. J’ai pris l’huile SPF 50 de Soleil des îles qui sent bon le monoï, et avec la marque Lovea, les rares huiles solaire qui ne sentent pas l’alcool. Et j’ai pas pu résister a une huile de Lovea, sans SPF, qui sent divinement bon avec 99 % de minoi et des fleurs de tiaré, impossible de résister :)!
    Il faut que j’essais l’algotherm.
    Que pense tu des alcool denat dans les huiles solaire !
    Bisous ++
    Michelle

    • Sapphire

      Je suis absolument d’accord avec toi. Le fait qu’il y ait de l’alcool permet de faire pénétrer plus vite l’huile sans effet gras, mais à terme cela dessèche la peau. La marque Lovea fait des produits certifiés Ecocert il me semble, c’est une marque de confiance. Quant à l’huile de monoï je te comprends, on ne peut que craquer dessus à cause de son odeur des îles… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *