JF. Lazartigue prend soin de mes cheveux

Quand on dit « Jean-François Lazartigue » on pense souvent aux soins capillaires haut de gamme, onéreux et professionnels. Mais qu’en est-il réellement? Est-bien la Rolls Royce des gammes destiné au soin des cheveux?

Pour en répondre à la question, voici 5 produits qu’Anne-Laure m’a proposé de soumettre à ma critique. Certes, je ne suis pas une experte du cheveu mais je sais déjà que ma crinière est une cliente fondamentalement exigente.

On a donc le Sérum sans rinçage au Beurre de karité (cheveux secs), l’après-shampooing Démêlant hydratant (cheveux colorés), le Shampooing Bain de soleil (solaire), l’après-shampooing Vita-crème (cheveux secs et épais) ainsi que le Lait nourrissant protecteur (solaire). J’ai ainsi pu tester toute ce panel pendant tout l’été.

Commençons avec la base, le shampooing. Véritable soin « après-soleil », ce shampooing débarrasse le chlore, le sel et la sueur après la biagnade ou la séance de sport. Les actifs: Oméga 3 et 6, Protéines de blé et d’amande douce et filtres solaires. 

J’ai beaucoup aimé la texture bleutée fleurant la plage (qui reste!), mais aussi sa facilité à imprégner toute la chevelure et mousser avec peu de produit. Il a même été beaucoup plus efficace pour nettoyer et alléger mes cheveux après mes bains de mer (l’air marin devait aussi leur faire beaucoup de bien) plus que lorsque j’étais en ville. Bref, un excellent shampooing doux et réparateur pour la mer, mais un plaisir à quand même 26€ les 200ml.

Passons à l’après-shampooing, deuxième étape du rituel de soin capillaire classique. Ici, j’ai eu droit au Démêlant hydratant spécifique cheveux colorés (19€) puisque ces derniers le sont depuis plusieurs années (c’est mal, je sais). Les actifs: Oligosaccharides, extrait de Quijalla (hydratants), extraits de Noisette, amande douce et Acides aminés de blé (restrucutrants).

Là encore si la texture m’a plu par son originalité (une crème bleue!) j’ai moins aimé l’odeur marine qui m’a fait pensé à un capillaire pour homme. Il est efficace car démêle très bien la chevelure, mais je ne lui ai pas trouvé un pouvoir hydratant exceptionnel. Maintenant, même s’il a réussi à conserver ma couleur en bon état, je lui ai préféré…

… la Vita-Crème pour cheveux secs et épais (29€). Après-shampooing aussi, elle contient une grande proportion de Beurre de karité et d’agents conditionneurs pour nourrir, réparer et protéger la fibre capillaire.

Alors celle-ci, c’est simplement un bonheur en tube. La crème est plus sobre (blanche) mais sent délicieusement bon la noix de coco et la vanille (l’homme a remarqué et apprécié) même après le brushing. De plus, il est très réparateur et lissant. Bref,  mes cheveux rebiquent moins et sont conteste plus lisses au toucher, c’est presque parfait. A économiser, car elle coûte un bras (ou un fond de teint, tout dépend du point de vue).

J’ai aussi testé deux soins de l’étape n°3 du rituel capillaire: la protection. Le premier est le Lait nourrisant protecteur Anti UVA/UVB (17€), conseillé aux cheveux épais. Il est enrichi en Huile sèche (oui, mais de quoi?), en vitamine E et contient un filtre solaire IPS10.

C’est une émulsion très fluide et parfumée façon « solaire » à l’instar du shampooing de la même gamme. Il s’étale bien et ne graisse pas les cheveux, permettant de les discipliner et de les protéger par la même occasions. Cependant, j’avoue que je n’ai pas été séduite au point de le préférer à mon Soin spray protecteur Elsève Solar, dont la texture et l’odeur restent pour l’instant indétrônables.

Enfin, le dernier produit est sans doute mon préféré: le Sérum nourrissant au Beurre de Karité. Tout comme la Vita-Crème, il fait parti de la gamme pour cheveux secs et épais (-20% de réduction sur toute la gamme en ce moment). Ses actifs: évidemment le karité et les vitamines E et F.

Sa texture est un peu plus épaisse qu’une huile capillaire lambda. Mais cette impression de lourdeur disparait rapidement à l’application, ou les cheveux sont juste lissés, assouplis et adoucis ce qu’il faut. C’est pour le moment le meilleur produit de nutrition (même avant Phyto 7) que j’ai essayé pour mes longueurs et pointes sèches, même après une coloration récente. Bref, il fait peut-être 29€ mais au moins avec ce produit, j’en ai pour des lustres de longeurs douces, brillantes et réparées!

La preuve en image, après une nouvelle coloration:

En conclusion comme chez toutes les marques, il y a du très bon comme du moins bon. Je parle bien sûr pour mes cheveux, car la satisfaction variera toujours d’une personne à l’autre selon la nature du cheveu. En tout cas si je devais garder qu’un produit, vous l’avez compris c’est le Sérum sans rinçage au beurre de karité.

En tout cas, merci à Anne-Laure pour cette découverte « haut de gamme » qui m’aurait été inaccessible sans elle!

Et vous? Etes-vous capable d’offrir le plus luxueux des après-shampooings ou masques pour vos cheveux?

Des bisous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Review: shampooing Phytocitrus et Phytobaume éclat couleur

Qu’il est difficile de prendre soin des cheveux colorés! Entre devoir soigner la fibre capillaire aggressée, protéger sa couleur et entretenir la force et la brillance des cheveux, il y a de quoi faire… Alors pour ne pas voir ma chevelure se ternir et devenir rêche, j’ai misé sur les soins capillaires Phytosolba:

IMGP2008

C’est en faisant le tour de ma parapharmacie que je suis tombée sur cette marque. Elle était en destockage pour faire place aux nouveaux
packagings
(ceux sur la photo). Du coup je me suis mise à chercher des soins pour cheveux colorés, et je suis tombée sur ces deux produits: le
Phytocitrus shampooing restructurant (9€ les 200ml) et le Phytobaume éclat couleur (11€ les 150ml).

Même si les prix sont élevés, j’avais entendu du bien de ces produits. De plus, en regardant de plus près la composition, je n’ai detecté aucune trace de silicone mais pas mal d’extraits de plantes. Exactement ce que je recherche!

IMGP2009

Commençons par le shampooing Phytocitrus, conditionné en bouteille faite d’aluminium. Bien que le design soit particulièrement joli, l’opacité de la bouteille empêche de voir le produit restant. De plus, le bouchon qui se visse n’est pas du tout pratique à utiliser sous la douche.

Malgré ça, la formule contient de bons extraits: camomille (entretien les reflets), pamplemousse (favorise la brillance), protéines d’amande douce (lissantes), extrait de carthame, de canne à sucre, et huile de germe de maïs (protectrice).

IMGP2011

La texture est un gel épais et nacré. Il coule lentement et il faut donc être patiente lorsque la bouteille est presque finie (car impossible de la retourner). Le bon point est que la texture sent divinement bon les agrumes. Pour une fois, j’adore!

Mais à l’utilisation, un autre truc me chiffone: le shampooing ne mousse quasiment pas. Il faut donc à chaque fois que je rajoute une dose de produit pour pouvoir émulsionner toute la chevelure… Pas très économique.

Utilisé seul il donne volume et légèreté, même si le démêlage est pour le moins laborieux. De plus, il protège indéniablement bien la couleur et ça c’est primordial pour éviter qu’elle ne dégorge ou qu’elle ne ternisse trop rapidement

Néanmoins ne le trouvant pas assez réparateur, je dois l’associer à l’après-shampooing de la gamme.

IMGP2010

Le Phytobaume est un après-shampooing conditionneur qui contient lui aussi des extraits naturels: guimauve officinale, huile végétale de ricin et de pépins de tournesol, de l’extrait d’argousier (protège et fixe la couleur), de pamplemousse et d’acides de fruit d’hibiscus (lissent les écailles et donne la brillance) ainsi que de la kératine hydrolysée (adoucissante).

IMGP2012

Contrairement aux apparences, ce baume à l’odeur de cire de fleurs n’alourdit pas les cheveux. Du ce fait je l’utilise après chaque shampooing car il permet de les démêler beaucoup plus facilement. 

Il s’étale très bien et se rince sans résistance. Au séchage, on sent le cheveu plus lisse, gainé et mieux protégé. 

IMGP1995

IMGP2000

Là où je suis déçue, c’est au niveau de la brillance. A l’inverse des promesses faites, je ne trouve pas mes cheveux spécialement plus éclatants. Mais en y réflechissant, il n’y a pas de silicones pour aider à avoir ce résultat…

IMGP2001

C’est donc là qu’intervient mon soin post-lavage, c’est à dire la Brume soyeuse biphasée de Terre d’Oc (du coffret Tresse des alizées). Après l’avoir vigoureusement agitée, j’en vaporise sur toute la
chevelure puis masse doucement avec mes doigts pour l’aider à pénétrer.

Sentant discrètement la noix de coco, elle permet de définir les mèches, d’embellir les longueurs et de réparer les pointes.

IMGP2003

En plus d’un lissage amélioré, la brume n’apporte que du naturel à la fibre capillaire: extrait d’aloe vera, huile de coco (nourrissante), extrait d’inuline (hydratante), protéines de riz hydrolysées (volumatrices), huile de jojoba et de sésame (restrucutantes), extrait de coton, de jasmin, de lys et de frangipanier (pour leur parfum).

Pour conclure sur les soins Phyto, j’ai déjà racheté le shampooing car il était en solde chez Nocibé, mais je compte pour la prochaine fois trouver un shampooing plus agréable à utiliser (et si possible toujours sans silicone). Quant au baume, je garde car il ne graisse pas mes cheveux, les lisse et les adoucit tout de même.

Des bisous!

Rendez-vous sur Hellocoton !