Et les cheveux alors?… Ma nouvelle routine

Bah oui, voilà bien trop longtemps à mon goût que je n’ai pas fait le point sur mon rituel « chevelure ». Pourtant, elle a changé sur pas mal de points, sauf un: garder le maximum de produits exempts de silicones. Ce qui n’est pas facile, notamment quand il s’agit de produits de coiffage…

Avant de commencer, petite photo de famille:

Routine capillaire janvier 2013

Comme vous pouvez le voir, j’ai changé de marques et pour les produits à rincer, c’est Korres qui s’est occupé de ma crinière en me proposant de tester un shampooing et un masque de sa gamme capillaire, et que j’ai complété par un après-shampooing.

Continue reading →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Routine capillaire du moment: bye-bye silicones et SLS!

Bonjour à toutes! Aujourd’hui je reviens sur mes soins du moment en matière de capillaire. La dernière fois, j’avais entamé une routine J.F Lazartigue que j’avais apprécié tant au niveau des senteurs que des effets. 

Mais en découvrant les méfaits des SLS (tensioactifs détergents) sur les cheveux à long terme, j’ai décidé de bannir aussi ces ingrédients de mes soins bi-quotidiens, au même titre que les silicones et les colorations capillaires classiques.

D’ailleurs à ce propos, mes cheveux ont retrouvé une véritable « seconde jeunesse » depuis que je n’en fait plus. Les pointes sont lisses et je n’ai plus aucune fourche à déplorer.

Ce qui m’embête, c’est que je ne vais plus pouvoir éclaircir autant qu’aupravant, alors que j’aimais avoir une couleur plus chatoyante l’été… M’enfin c’est ça ou la santé des cheveux, alors j’ai choisi.

Après avoir redonné un peu de pep’s à ma chevelure avec le shampooing « cheveux fatigués » de Melvita, j’ai voulu découvrir lors des soldes ceux de Loren Kadi au gingembre-citron et rose-miel (tous sans SLS ni silicones).

Malheureusement je suis déçue du résultat car même s’il mousse autant qu’un shampooing classique, l’odeur n’est pas attrayante et mes cheveux regraissent vite. Pour l’instant je n’ai pas encore testé celui à la Rose & Miel mais je ne pense pas que cela fasse une grande différence.

Le prochain: sur les conseils d’une lectrice ce sera celui de Colsys bio au Yucca qui m’aidera, j’espère, à de nouveau espacer les shampooings!

L’après-shampooing/masque est incarné par le Rafistoleur de LUSH que je trouve magique ET multi-fonctions! Il a une odeur de melon et de violette absolument divine et porte bien son nom puisqu’il répare mes cheveux dès la première pose (ce n’est pas un rachat pour rien).

Sa texture est une crème légère que je dépose après le shampooing sur l’ensemble de la chevelure pour régénérer son intégralité en profondeur. Pendant ce temps je prends ma douche tranquillement, puis je rince. Et là: douceur, lissage et brillance sont au rendez-vous!

Il n’a qu’un seul problème pour moi: il alourdit les cheveux. Du coup je ne l’utilise qu’une fois par semaine. Le reste du temps, je n’en ai pas besoin car ma tignasse a depuis un moment retrouvé de sa vigueur.

Le prochain: ce sera sans doute le même. Sa composition est très acceptable (pas de SLS ni silicones) et son odeur addictive.

Quant aux soins sublimateurs j’en ai trois: le Sérum nourrissant au beurre de karité et le Lait protecteur UVA/UVB de J.F Lazartigue, ainsi que la crème de jour Phyto 7 de Phyto.

Déjà j’ai trouvé la crème Phyto 7 inutile sur mes cheveux, ne les ayant ni adoucis, ni réparés au niveau des pointes lorsque je faisais des colorations capillaires classiques (je l’ai depuis un bail en fait), alors que j’y étais assidue. Du coup, j’ai un peu de mal à la terminer.

Quant au Lait protecteur, je garde celui-ci précieusement pour l’été car il agit comme un bouclier pour les cheveux colorés.

Finalement celui qui me ravie le plus reste le Sérum au beurre de karité car il a une action renforçante et lissante visible.

Le prochain: je ne sais pas encore car le sérum au beurre de karité reste quand même très cher. A voir si je peux trouver un équivalent dans du bio.

Pour ce qui est de la coloration, j’ai fait une infidélité à celle de Korres que je regrette un peu finalement. J’avais choisi Elcéa 5.3 châtain clair doré, sachant que j’étais sur une base de châtain avec des reflets dorés puis véniciens, qui s’étaient installées au fil des semaines.

En soi, la coloration a beaucoup d’avantages: pas d’ammoniaque, ni résorcine, ni parabens et aucune odeur pendant la pose. 

Mais le mélange pigment + révélateur est une galère sans nom, et le résultat sans équivoque: j’ai les fameux reflets roux que je voulais absolument éviter. 

La prochaine: je retournerai sans doute à celles de Korres (vu que j’ai déjà le super soin minute qui va avec et en grand format) pour essayer de rattraper le coup. Enfin ce n’est pas catastrophique puisque lors de la coloration, je n’ai presque pas perdu de cheveux et ceux-ci n’ont pas été abîmés.

Enfin, voici l’arme de destruction massive du cheveu, mais dont je ne peux pas me passer: j’ai nommé le lisseur. J’ai un Babyliss pro tourmaline que j’utilise depuis des années. Celui-ci est facile à prendre en main et s’avère parfait pour un lissage classique.

Cependant je trouve qu’il met du temps à chauffer (il faut donc s’y prévoir à l’avance ou avoir du temps devant soi) et les plaques trop petites pour un lissage rapide le matin.

Le prochain: du coup, je lorgne sur l’un des lisseurs GHD dont tout le monde parle (c’est qu’ils doivent être bien, non?):

Bon il est carrément cher (189€) mais a priori on tombe dans la rolls-royce du fer à lisser. Son petit nom: le lisseur Gold Classic Styler. Pourquoi pas quand je serais riche et célèbre? ;)

Voilà pour ce bilan capillaire de début 2012. Si vous avez des questions ou un avis sur ces fameux SLS dans les produits capillaires, je suis toute ouïe! 

Bonne journée à vous…

PS: puisque vous m’avez demandé des nouvelles, j’ai été prise rapidement après mon entretien pour le poste de mes rêves! Donc aujourd’hui, c’est un peu la fiesta mais les prochaines semaines risquent d’être très chargées… en bien! En tout cas, je suis on-ne-peut-plus heureuse et j’essaierai d’apporter tout autant d’attention au blog et à vos commentaires qu’auparavant, même si les articles seront un peu moins réguliers. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Review: shampooing Phytocitrus et Phytobaume éclat couleur

Qu’il est difficile de prendre soin des cheveux colorés! Entre devoir soigner la fibre capillaire aggressée, protéger sa couleur et entretenir la force et la brillance des cheveux, il y a de quoi faire… Alors pour ne pas voir ma chevelure se ternir et devenir rêche, j’ai misé sur les soins capillaires Phytosolba:

IMGP2008

C’est en faisant le tour de ma parapharmacie que je suis tombée sur cette marque. Elle était en destockage pour faire place aux nouveaux
packagings
(ceux sur la photo). Du coup je me suis mise à chercher des soins pour cheveux colorés, et je suis tombée sur ces deux produits: le
Phytocitrus shampooing restructurant (9€ les 200ml) et le Phytobaume éclat couleur (11€ les 150ml).

Même si les prix sont élevés, j’avais entendu du bien de ces produits. De plus, en regardant de plus près la composition, je n’ai detecté aucune trace de silicone mais pas mal d’extraits de plantes. Exactement ce que je recherche!

IMGP2009

Commençons par le shampooing Phytocitrus, conditionné en bouteille faite d’aluminium. Bien que le design soit particulièrement joli, l’opacité de la bouteille empêche de voir le produit restant. De plus, le bouchon qui se visse n’est pas du tout pratique à utiliser sous la douche.

Malgré ça, la formule contient de bons extraits: camomille (entretien les reflets), pamplemousse (favorise la brillance), protéines d’amande douce (lissantes), extrait de carthame, de canne à sucre, et huile de germe de maïs (protectrice).

IMGP2011

La texture est un gel épais et nacré. Il coule lentement et il faut donc être patiente lorsque la bouteille est presque finie (car impossible de la retourner). Le bon point est que la texture sent divinement bon les agrumes. Pour une fois, j’adore!

Mais à l’utilisation, un autre truc me chiffone: le shampooing ne mousse quasiment pas. Il faut donc à chaque fois que je rajoute une dose de produit pour pouvoir émulsionner toute la chevelure… Pas très économique.

Utilisé seul il donne volume et légèreté, même si le démêlage est pour le moins laborieux. De plus, il protège indéniablement bien la couleur et ça c’est primordial pour éviter qu’elle ne dégorge ou qu’elle ne ternisse trop rapidement

Néanmoins ne le trouvant pas assez réparateur, je dois l’associer à l’après-shampooing de la gamme.

IMGP2010

Le Phytobaume est un après-shampooing conditionneur qui contient lui aussi des extraits naturels: guimauve officinale, huile végétale de ricin et de pépins de tournesol, de l’extrait d’argousier (protège et fixe la couleur), de pamplemousse et d’acides de fruit d’hibiscus (lissent les écailles et donne la brillance) ainsi que de la kératine hydrolysée (adoucissante).

IMGP2012

Contrairement aux apparences, ce baume à l’odeur de cire de fleurs n’alourdit pas les cheveux. Du ce fait je l’utilise après chaque shampooing car il permet de les démêler beaucoup plus facilement. 

Il s’étale très bien et se rince sans résistance. Au séchage, on sent le cheveu plus lisse, gainé et mieux protégé. 

IMGP1995

IMGP2000

Là où je suis déçue, c’est au niveau de la brillance. A l’inverse des promesses faites, je ne trouve pas mes cheveux spécialement plus éclatants. Mais en y réflechissant, il n’y a pas de silicones pour aider à avoir ce résultat…

IMGP2001

C’est donc là qu’intervient mon soin post-lavage, c’est à dire la Brume soyeuse biphasée de Terre d’Oc (du coffret Tresse des alizées). Après l’avoir vigoureusement agitée, j’en vaporise sur toute la
chevelure puis masse doucement avec mes doigts pour l’aider à pénétrer.

Sentant discrètement la noix de coco, elle permet de définir les mèches, d’embellir les longueurs et de réparer les pointes.

IMGP2003

En plus d’un lissage amélioré, la brume n’apporte que du naturel à la fibre capillaire: extrait d’aloe vera, huile de coco (nourrissante), extrait d’inuline (hydratante), protéines de riz hydrolysées (volumatrices), huile de jojoba et de sésame (restrucutantes), extrait de coton, de jasmin, de lys et de frangipanier (pour leur parfum).

Pour conclure sur les soins Phyto, j’ai déjà racheté le shampooing car il était en solde chez Nocibé, mais je compte pour la prochaine fois trouver un shampooing plus agréable à utiliser (et si possible toujours sans silicone). Quant au baume, je garde car il ne graisse pas mes cheveux, les lisse et les adoucit tout de même.

Des bisous!

Rendez-vous sur Hellocoton !