Eaux ensoleillées d’été…

Sous les beaux jours où les températures pointent vers les 35°c, les envies parfumées changent et se tournent vers les eaux, plus fraîches, aériennes et lumineuses. En voici un sélection personnelle, que j’apprécie sentir sur ma peau lorsque le soleil est au zénith…

Certaines sont des nouveautés, d’autres non, quelques unes sont sans alcool mais toutes ont leur moment pour être vaporisées dans le cou, sur les poignets ou au creux de la poitrine.

Lierac Eau sensorielle aux 3 fleurs blanches:

Véritable concentré de fleurs blanches (gardénia, jasmin et camélia) aux accents ambrés, cette eau propulse littéralement ses notes sensuelles et chaudes grâce à la pointe de vanille, qui rend la peau gourmande.

Plus qu’une eau, elle se veut aussi soin grâce à sa formule enrichie en glycérine hydratante. On peut donc se passer temporairement de l’étape hydratation pour se rafraîchir, se parfumer et s’hydrater avec l’Eau sensorielle.

Le parfum étant intense et  envoûtant, c’est une eau que j’aime utiliser à la sortie de douche, après une longue journée de plage, afin de se préparer à passer une longue soirée d’été… 

Eau sensorielle aux 3 fleurs de Liérac, 25€ en parapharmacie.

Bronze Goddess eau fraîche Estée Lauder:

Lorsque je l’ai découverte en parfumerie, j’ai immédiatement craqué sur cette harmonie solaire qui rassemble tout ce que j’aime: après un départ fruité de bergamote et de mandarine, ce sont les effluves laiteuses de noix de coco et de pétales de tiaré qui transportent les sens vers des plages lointaines et paradisiaques.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas une eau entêtante car elle s’adoucit très vite pour ne laisser qu’une enveloppe olfactive caramélisée, fleurie par le jasmin et le gardénia et légèrement baignée de crème de noix de coco. Une vraie recette gustative.

Plus dicrète que l’Eau sensorielle, j’aime celle-ci à toute heure, simplement pour me faire plaisir et m’embaumer quelques heures de cette touche parfumée complètement exotique.

Bronze Goddess eau fraîche Estée Lauder, 55€ en parfumerie.

Guerlain Terracotta Eau sous le vent:

C’est un peu ma préférée de toute. Même si l’eau en elle-même aurait pu être meilleure (en terme d’intensité et de tenue), je trouve son flacon absolument magnifique et, finalement, son odeur charnelle et ensoleillée vraiment rassurante.

En fait, j’apprécie de retrouver dans cette eau le fameux parfum que l’on retrouve dans la ligne de maquillage Terracotta. Celle des poudres, des crèmes teintées… Une odeur suave mais néanmoins délicate de fleur de tiaré.

A vrai dire, j’aimerais la sentir plus vivement, m’enivrer de ce plaisir plus que quelques minutes (la demi-heure passée, il faut se coller le nez à la peau).

Cependant, l’atout de cette au vient de sa composition, enrichie d’une protéine végétale hydratante et du célèbre complexe Tan Booster qui prépare et active la mélanisation. Un doux plaisir qui tend à se faire de plus en plus rare…

Eau sous le vent de Guerlain, 40,50€ en parfumerie ou sur tendance-parfums.com

Delarom eau parfumée Orangia Bellissima:

Parce que parfum d’été ne rime pas forcément avec monoï et vanille, voici Orangia Bellissima, une eau d’agrume légère et sans prétention, mais qui fait son petit effet.

Basée sur l’aromacologie, la composition de cette eau est faite principalement d’huiles essentielles végétales. Petit grain, pamplemousse, citron, mandarine, tel est le coktail détonnant de départ qui met l’eau aux papilles.

Ensuite, on ne présente plus ces fleurs légendaires d’oranger, de jasmin et de rose qui donnent féminité à l’ensemble. Le mélange avec les agrumes se fait ainsi en douceur en permettant à Orangia Bellissima de garder son pétillant d’origine.

Tel un jus vitaminé, c’est le matin que j’apprécie le plus cette eau. Elle tonifie et vitalise l’esprit pour mettre de bonne humeur. La tenue n’est pas son fort, ce sera donc une excuse pour en remettre à l’envie.

Delarom eau d’Orangia Bellissima, 36€ en parapharmacies agréées.

Monoï de Tahiti, eau parfumante sans alcool Yves Rocher:

Enfin, cette sélection se termine avec une eau « accessoire » plus que parfumante, car il s’agit d’une brume sans alcool aux notes fleuries et capiteuses de monoï , notes que l’on retrouve également dans les produits solaires de la marque.

Plus que légère quant à sa senteur, j’utilise cette eau plus pour une action rafraîchissante et plaisir que pour me parfumer. Etant non photosensibilisante, j’en profite pour m’en vaporiser tout le corps même si je vais au soleil par la suite. 

Petit plus, elle peut aussi se vaporiser sur les cheveux afin d’y retrouver cette odeur de plage…

Eau parfumante exotique sans alcool Monoï de tahiti, 9,90€ chez Yves Rocher

C’est ainsi que se termine cette sélection d’eau qui sentent le soleil et la bonne humeur.

Et vous, des préférences pour ces eaux légères d’été?

Rendez-vous sur Hellocoton !

La protection plaisir par Dior Bronze: Voile de Monoï sublimant SPF10

Comble de la protection luxueuse et de la sensorialité, Dior Bronze est sans doute la ligne de solaires haut de gamme par excellence. C’est avec un vrai plaisir que j’ai ainsi testé le Voile de Monoï sublimant, gagné chez Kléo-beauté au mois de Juin dernier…

 

Ce Voile de Monoï est en fait une huile protectrice. Comme on pourrait s’en douter, il faut débourser une somme conséquente pour avoir le plaisir de l’essayer (36,90€ les 200ml).

L’actif phare de la formule est le Coleus (un bio-stimulant) qui contribue à activer la mélanine pour mieux se protéger et donc avoir un hâle naturel.

 

Le packaging est selon moi sublime, chic et tout à fait reconnaissable à l’instar de l’odeur, tout simplement divine. On sent parfaitement le parfum chaud et sensuel du Monoï, qui est non seulement intense à l’application, mais aussi longue tenue!

C’est selon moi ce qui fait tout le charme de ce solaire, car il agit à la fois comme une protection, un sublimateur mais aussi… une fragrance.

 

Le Voile de Monoï est décrit comme une huile sèche. Mais découvrant la texture, elle m’a plus fait pensé à une lotion volatile étant donné sa haute pénétration, sa transparence et sa fluidité.

Néanmoins, elle laisse effectivement la peau comme enveloppée d’huile sèche, lumineuse, satinée et fleurant bon les vacances. Petit bémol par contre pour son jet diffuseur un peu trop large à mon goût (et je n’aime pas le gaspillage).

 

Côté protection, étant donné son faible indice (SPF10) je l’utilise en début de matinée/de soirée. La protection est très efficace pour un tel indice, et je me suis même permise de l’utiliser en tant que protection de ville sans désagrément.


En bref, je conseille les yeux fermés ces protections à celles qui en ont le budget. Si vous aimez l’odeur de monoï, les textures innovantes et les packagings du style, alors foncez!

Rendez-vous sur Hellocoton !