Mon rituel de soins visage Sisley

Les produits Sisley et moi, ça a toujours été une grande histoire d’amour. J’avais été marquée pendant mon enfance par la Lotion tonique aux fleurs qu’utilisais ma mamie mais aussi par la délicieuse Crème hydratante au concombre que m’avait offert ma maman il y a plusieurs années.

Bien que les formules de la marque ne soient pas certifiés bio, elles ont souvent une « base » conventionnelle enrichie et complétée par de nombreux extraits botaniques. Pour information, Sisley ne teste pas ses produits sur les animaux.

Les prix élevés en font des soins haut de gamme mais j’ai néanmoins trouvé des alternatives en commandant via Vinted ou par des e-shop aux tarifs plus abordables!

 

C’est ainsi que j’ai intégré dans ma routine le Démaquillant doux pour les yeux et les lèvres, que j’utilise le soir pour enlever mon mascara et mon maquillage des yeux. Comme il s’agit d’une formule hydrique elle ne conviendra pas au maquillage waterproof.

Sa formule toute douce s’adaptera pourtant aux porteurs de lentilles, puisqu’on y trouve de l’eau florale de Fleur d’oranger apaisante et des extraits de Bleuet (un indispensable pour la toilette des yeux!), de Camomille matricaire cicatrisante et de Jasmin calmant. Elle est également enrichie en provitamine B5 (panthénol) qui est réhydratante, réparatrice et apaisante.

A l’ouverture son odeur est agréable, discrète mais à vrai dire ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus dans ce produit. En effet j’ai trouvé cette eau démaquillante très efficace sur mon maquillage quotidien, puisqu’il suffit d’imprégner les cils de produit et de faire glisser le coton pour emporter le mascara et les fards. Le tout sans sensation d’échauffement ou d’irritation (ce qui arrive souvent..). J’adopte.

Après le nettoyage, j’utilise la Lotion tonique aux fleurs pour peaux sèches et sensible, qui me sert matin et soir après le nettoyage pour enlever les derniers résidus de maquillage, neutraliser l’effet calcaire de l’eau et éclaircir le teint.
Celle-ci contient de l’eau florale de Rose anti-âge, éclaircissante et lissante, de l’eau de Bleuet calmante et apaisante (parfaite pour les yeux) et de l’eau florale d’Hamamélis circulatoire et tonifiante. On y trouve aussi du pentylène glycol, un agent hydratant issu de matières premières végétales.

Etant fan depuis très longtemps de son odeur je ne suis pas vraiment objective, mais elle fait partie des plus inoubliables senteurs, un bouquet de fleurs fraîches ensoleillées qui met immédiatement de bonne humeur! Quant à son efficacité je n’ai rien à redire, elle remplie parfaitement sa fonction de lotion tonique et qui plus est, je la trouve très hydratante.

 

En ce qui concerne les soins, j’ai eu le plaisir de me voir offrir ce soin par un ami pharmacien qui distribue avec la marque. A vrai dire, c’est l’un des meilleurs soins de jour que j’ai pu essayer, tant sur le plaisir d’utilisation que sur l’efficacité.

All day all year est un véritable soin anti-âge, puisqu’il travaille sur 3 niveaux de « défense » de la peau et évite son vieillissement accéléré:

  • bouclier aux rayons UVA/UVB
  • bouclier anti-radicaux libres
  • renforcement de la cohésion cellulaire

Ainsi, ce soin répond particulièrement aux besoins cutanés des personnes vivant dans un milieu urbain et étant exposés au stress oxydatif (pollution, pression mentale, manque de sommeil, exposition aux écrans régulière…).

La formule contient du beurre de karité, du squalane et de l’huile végétale de noisette en tant que phase huileuse, de la vitamine E antioxydante, des extraits de saule, de riz brun et de pomme ayant des propriétés lissantes et antioxydants,des extraits de sésame hydrolysés réparateurs et hydratants, des huiles essentielles de genévrier, de romarin et de marjolaine qui sont de puissants anti-oxydants et détoxiquants. Enfin, l’adénosine est l’actif anti-âge par excellence puisqu’il freine la dégradation du collagène tout en stimulant sa création ainsi que la micro-circulation cutanée.

 

Légère et confortable à la fois, la texture est une merveille à l’application. Son odeur aromatique est un réel plaisir et une pression de pompe suffit pour tout le visage. Bien que le soin laisse un léger film sur la peau (dû aux filtres UV) cela ne me dérange guère puisque je me maquille directement par-dessus, la crème faisant une très bonne base de maquillage.
En été, il m’arrive souvent de délaisser le fond de teint et je trouve l’effet légèrement glowy plutôt appréciable au final.

Bien que je n’aie pas encore la trentaine j’en approche, avec tous les premiers signes de l’âge: teint moins unifié, petites ridules de déshydratation, peau marquant un peu plus avec le manque de sommeil. Ce soin agit comme un pansement à tout cela: la peau est (après plusieurs semaines) beaucoup plus repulpée, plus lumineuse et avec moins de petites tâches. Sans être trop riche, elle apporte un bénéfice sur l’aspect du teint et du grain de peau.

Etant donné qu’elle contient des filtres UV, je ne l’utiliserais que du printemps à l’automne. L’hiver, la peau a besoin de faire des réserves de vitamine D et cela passe par une exposition.. sans protection (mise à part au ski, on est d’accord!).

Si j’avais un regret: son prix exorbitant de 233€ (sur tendance-parfums, car 275€ en parfumerie classique..) qui m’est pour le moment inaccessible.

 

J’ai choisi d’investir dans le Soin de nuit Botanical D-tox cure de nuit détoxifiante pour compléter ma routine. Sa formule contient en base du beurre de karité et de l’huile de tournesol à laquelle sont rajoutés des extraits de Gingko biloba (micro-circulatoire), de Houblon (tonifie et répare),  de Romarin (détoxiquant), de Camomille matricaire (anti-inflammatoire) et de Petit-épeautre (anti-oxydant), des protéines végétales hydrolysées (hydratantes), des peptides de riz (détoxication), ainsi que des huiles essentielles de Lavande, Thym, Romarin et Sauge réputées pour leurs vertus purifiantes, assainissantes et régulatrices.

Grâce à cette formule, le soin agit sur 3 niveaux de la chaîne de détoxification cutanée. Etant assez riche en composés actifs, je pense qu’il vaudra mieux tester auparavant le soin avec un échantillon (pour les peaux sensibles).

 

Sa texture est entre crème et gel, mais elle laisse un voile légèrement huileux sur la peau. Son parfum est évidemment très aromatique, on sent les huiles essentielles de romarin et le thym à l’application. Personnellement j’aime bien!

J’ai vu les vrais résultats du soin après plusieurs semaines d’utilisation, car ma peau a d’abord eu une phase « bourgeonnement » avant de retourner à la normale et de se stabiliser. Une fois cette étape passé, le teint était effectivement plus clair et lissé. Mais parce qu’il est très actif, je pense qu’il pourra être réservé pour une cure d’un flacon au printemps ou à l’automne.

 

L’instant masque, c’est important! Une à deux fois par semaine je m’accorde cette pause avec le Masque Givre au Tilleul de Sisley qui est formulé pour les peaux sensibles. Sa composition à base d’argile blanche apaise et éclaircit le teint, ce qui est soutenu par l’extrait de tilleul et l’huile végétale d’amande douce.

Sa texture est une « crème d’argile » donc elle s’applique facilement et grâce à l’huile végétale elle ne fige pas comme un masque classique! C’est donc bien plus confortable pendant la pose que l’on peut faire durer plus longtemps… son parfum de fleurs blanches est en plus très agréable!

Pour moi c’est le masque ultime après l’été pour cicatriser, apaiser et purifier en douceur la peau. Combiné à un gommage, il empêche le teint de « griser » à cause du bronzage et la peau de s’épaissir sous l’action des UV. Mais il pourra très bien être utilisé en hiver pour rééquilibrer les peaux normales à mixtes..!

 

 

Enfin, j’ai nommé mon petit dernier le Baume Confort Extrême Lèvres qui m’avait été recommandé par mon meilleur ami (ancien conseiller Sisley, en même temps!) qui ne jurait que par lui. Dans sa composition on y trouve du beurre de karité, de kokum et des huiles végétales de noisette, prune et de tournesol.

Formulé sans parfum, il a une texture assez surprenante puisque c’est une sorte de gel solide et assez collant qui a un effet filmogène immédiat. Les lèvres sont ainsi lustrées, protégées mais aussi collantes donc on évitera les bisous à son chéri…

Côté efficacité, il répare efficacement en une nuit les lèvres gercées ou abîmées, mais j’avoue qu’à cause de son effet collant je n’arrive pas à l’utiliser en journée… Il navigue donc entre mon bureau et ma table de nuit !

 

 

 

Vous pouvez retrouver les produits Sisley sur la boutique en ligne officielle, sur tendance-parfums ou en parfumeries.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’aime: Estée Lauder Pure color envy – Mascara Multi-effects ♥

Depuis ma récente déception avec le mascara bio de Kjaer Weiss, je suis retournée aux mascaras conventionnels de parfumerie, et c’est grâce à une miniature que j’ai découvert celui d’Estée Lauder: le Multi-effects mascara. N’étant pas du tout habituée à utiliser les produits de cette marque, l’idée ne me serait pas venue d’essayer celui-ci et pourtant, quelle agréable découverte! Après la fin de ma version voyage, j’ai acheté la taille vente sans me poser de question.

Son innovation réside dans sa brosse « double côté », l’un façon en plastique moulé et l’autre en poils classique. Ainsi la brosse plastique sert à définir, séparer les cils et les allonger tandis que la brosse classique sert à étoffer, apporter du volume et recourber.

La formule est aussi enrichie en huile d’argan, de jojoba et de coco pour nourrir, protéger les cils et favoriser leur pousse.

 

Si cela se voit très bien avec le visuel produit, je n’avais pas remarqué la double brosse au départ. Du coup, j’utilisais celle-ci toute entière sans me soucier de quel brosse il s’agissait. Mais même sans ça dès la deuxième couche je fus impressionnée par le volume apporté: mes cils étaient gainés et recourbés d’une manière stupéfiante.

Cela s’est confirmé avec le temps puisque l’air étant entré dans la formule après quelques utilisations, celle-ci pris une texture encore plus crémeuse et volumisante.

En plus, c’est seulement lorsque j’ai acheté le mascara en version vente que j’ai découvert que la brosse pouvait être maniée de façon encore plus efficace! Depuis, j’utilise en premier le côté plastique, qui sépare très bien les cils du haut et colore ceux du bas sans faire de paquet, puis la brosse en poils pour le deuxième passage afin d’ajouter de la matière et enrober les cils, ce qui donne beaucoup de volume.

 

Pour vous montrer le résultat, rien de tel qu’un avant/après et un rendu d’ensemble:

Le rendu est celui de deux couches appliquées successivement, et pour moi c’est le résultat parfait! J’ai des cils courts et qui tombent, du coup la plupart des mascara sont trop « lourds » et plombent le regard, ce que ne fait pas celui-ci, au contraire!

Quant à la pigmentation je trouve celle-ci plus que correcte tout comme la tenue, car je n’ai jamais remarqué d’effritements ou de traces dans des conditions normales d’utilisation en plein été.

C’est donc un carton plein pour ce mascara que j’ai déjà prévu de racheter en d’autres teintes, car Estée Lauder a sorti pas moins de 8 nuances différentes (du bleu au rouge, en passant par le turquoise et l’orange) pour ce mascara! ♥

 

Estée Lauder Pure Envy Lash Mascara multi-effects, 32€ en parfumerie ou sur esteelauder.fr

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dior Bronze: l’Huile en brume SPF15

Si je préfère réserver les hautes protections aux compositions clean pour les sorties en mer, j’ai aussi craqué cette année pour l’Huile en brume protectrice SPF15 de la gamme Dior Bronze pour la piscine et les balades en extérieur. L’été dernier j’avais racheté son ancienne version, le Voile de monoï sublimant SPF10 qui était conditonné en spray classique.

Cette année, le soin solaire s’est dotée d’un nouveau flacon façon brumisateur qui permet non seulement de vaporiser la plus uniformément la texture mais aussi de pouvoir l’utiliser tête-en-bas, ce qui facilite l’accès aux zones du dos, des épaules et dos des jambes! J’avais déjà été satisfaite de l’ancien flacon et ceci ne pouvait que l’améliorer!

Malgré son de base prix élevé (39,50€), on trouve ce produit solaire sur Tendance Parfums aux alentours des 32€ ainsi que l’ensemble de la gamme Dior sur ce site (pour rappel, je suis partenaire de l’e-shop).

Etant donné qu’il s’agit d’un produit solaire conventionnel, je ne vais pas faire le point sur sa composition si ce n’est que j’aurais préféré un autre filtre UV que l’Ethylhexyl methoxycinnamat, un perturbateur endocrinien reconnu. Cependant, s’agissant d’un produit utilisé ponctuellement pendant l’été (enfin normalement) je le déconseillerais uniquement aux femmes enceintes et aux enfants, pour lesquels une protection solaire sans filtre chimique et ni nanoparticule serait plus adaptée.

En outre, la formule contient aussi de l’huile végétale de coco (filtre UV naturel), de tournesol ainsi que des extraits de Pua de Tahiti (une fleur très parfumée), de Coléus (une plante « brûle-graisse) et de fleur de Tiaré de Tahiti. Bien qu’il soit conseillé pour la protection du visage, des cheveux et du corps je ne l’ai utilisé que pour ce dernier.

 

Dès le premier essai j’ai été pleinement convaincue du spray qui diffuse en une brume très fine et légère la protection, permettant une application deux à trois fois plus rapide qu’avec un lait solaire classique! La sensation laissée est celle d’une huile fine satinée, ce qui est à la fois agréable et très esthétique en mettant en valeur le bronzage. Je préfère le signaler mais le produit n’étant pas waterproof, il nécessite d’en remettre après chaque baignade ou après une transpiration excessive (sport).

Pour moi le plus addictif, bien que sa texture soit sublime, reste son parfum de monoï suave et envoûtant qui est sans conteste LE parfum « souvenir » des vacances, du soleil et du bon temps. Une fragrance typique que Dior a su retraduire avec succès.

 

Bien que le SPF15 puisse paraître léger, il faut noter qu’il absorbe quand même 93% des UV. De plus, avec une exposition courte mais régulière et une alimentation adaptée, riche en vitamines (bêta-carotène, C et E) et antioxydants, la peau prépare naturellement sa protection.

J’en ai fait l’expérience malgré mon phototype II (définition très claire proposée par La Roche Posay ici) en buvant plusieurs fois par semaine des jus de fruits et légumes (carottes/oranges/citrons/gingembre) pendant des mois. Résultat: 0 coups de soleil durant ces mois d’été (avec protection 30 à la plage), ce qui est une première pour moi.

La première protection reste donc un bon comportement face au soleil acompagné d’une alimentation saine!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai testé… l’électro-myo-stimulation chez Iron Body Fit

Quelques semaines après avoir vu le reportage diffusé via M6 sur les nouvelles salles Iron Body Fit, j’ai soudain eu l’envie de tester le concept lors d’une semaine où je ne pouvais pas me rendre à la salle de sport. En effet, Iron Body Fit est une enseigne proposant dans un cadre intimiste des séances d’électrostimulation musculaire.

L’accroche est simple: une séance de 25 minutes équivaudrait à 4H passées en salle de sport ! Le rêve d’un corps sculpté parait alors accessible sachant que dans notre société actuelle il y a de moins en moins de temps octroyé à l’exercice physique… Alors comment ça marche?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Shopping spécial cosmétique bio: les soins solaires de l’été

Plus efficaces, plus discrets et moins toxiques, les solaires bio se perfectionnent d’année en année pour nous offrir des protections aux formules naturelles et non nocives pour le corps comme pour l’environnement. Certaines pourront même être utilisées pour la protection des enfants de jeune âge (mais plus de 6 mois) lorsque précisé.

Mais avant tout, voici un petit rappel sur les indices et leur taux de protection pour ne plus s’emmêler les pinceaux et bien les choisir:

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai testé Atma Janzu, les massages aquatiques

(Merci à Camille et Margaux pour avoir été mes mannequins lors de cette après-midi géniale)

Parmi les personnes qui partagent l’année de naturopathie avec moi, Michaël Harismendy est sans doute l’une des plus bienveillantes et ouvertes dans le domaine du bien-être. Déjà Maître Yogi pratiquant depuis plusieurs années, Michaël s’est formé aux massage aquatiques Atma Janzu dans les eaux de la Guadeloupe.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sisley Baume-en-eau à la Rose Noire: un bain d’hydratation ultra-sensoriel

On y est! La douce chaleur estivale arrive enfin dans la région, c’est donc le moment de sortir les crèmes de jour légères et les protections solaires. Et s’il y a bien un soin que j’avais irrémédiablement envie de tester pour cette saison c’est le « Baume-en-eau » à la Rose Noire de SISLEY.

C’est petite que j’avais découvert cette marque puisque ma grand-mère avait la Lotion tonique aux fleurs dans sa salle de bain. J’avais été véritablement marquée par son odeur délicate et enivrante à la fois. Mais les produits étant très onéreux, c’est malheureusement peu souvent que j’ai eu le plaisir de m’en procurer.

Grâce à mon partenariat avec l’e-parfumerie Tendance-parfums j’ai eu l’enchantement de recevoir ce soin gracieusement. Mais il faut dire qu’avec -25% sur les prix toute l’année, c’est un peu la boutique idéale pour trouver les soins Sisley à prix réduits et notamment pour pouvoir acheter ce baume pas cher. Et avec ces produits il est très facile d’atteindre les 60€ d’achat rendant gratuits les frais de port.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le sérum fond de teint de Gressa Skin (et ma regrettable allergie…)

Cela faisait des années que je n’avais pas testé de fond de teint bio. Prise d’une envie de naturel dans ma routine, j’ai cherché ce qui semblait être le graal dans cette catégorie. Les avis sur le net furent unanimes: celui de Gressa Skin, le Minimalist corrective sérum foundation remporte l’opinion favorable. J’ai donc investi dans ce petit flacon lors d’une promotion sur bazar-bio qui offrait le pinceau visage avec.

Ce fond de teint coûte près de 58€ les 15ml, ce qui est quand même autant voir plus qu’un produit de grande marque de parfumerie (par exemple mon fond de teint actuel, le Teint Ultra de Chanel, coûte 40€ sur tendance-parfums). Le pinceau qui était offert lui, coûte 30€ et s’avère composé de poils synthétiques et d’un manche en bois.

Première déception avec ce dernier que je n’ai vraiment pas réussi à utiliser pour appliquer le fond de teint convenablement. Les poils sont bien trop souples pour « étirer » la matière sur tout le visage et celle-ci reste emprisonnée dans le pinceau. J’ai réessayé la fois suivante avec le même résultat, même en ayant changé de technique (application par simples tapotements..).

Rendez-vous sur Hellocoton !

JHO, l’alternative aux protections féminines classiques

Au cours de sa vie, chaque femme aura en moyenne 5 jours de règles pendant 38 ans, ce qui fera selon les statistiques environ 11.000 tampons utilisées ou peut-être tout autant de serviettes hygiénique au contact des muqueuses génitales… Quand on sait que ces derniers sont de substances toxiques et cancérigènes (comme la dioxine, chlore, pesticides utilisés dans la production de coton, rayonne…) dont les effets secondaires peuvent aller de simples vomissements, maux de tête jusqu’au STC, syndrome de choc toxique et au cancer de l’appareil génital féminin, on peut donc se poser la question: y a t-il une alternative?

Evidemment oui, et il y en a même deux: d’abord la coupe menstruelle qui est non seulement écologique mais aussi très  économique, mais si comme moi vous préférez une alternative plus classique il y a les tampons au coton bio et éthique de la nouvelle marque JHO (pour « Juste et Honnête ») créée par Coline Mazeyrat et Dorothée Barth.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment j’ai perdu 10kg… (et repris goût au sport)

Je n’étais pas grosse et pourtant, en quelques années mon poids est monté progressivement sans que je m’en rendre compte. Je dirais qu’avant mes 25 ans je n’avais jamais vraiment fait attention à mon alimentation, et mon antipathie pour le sport m’a légèrement faite basculer dans la sédentarité après le bac.

Doucement, j’ai donc pris quelques bourrelets, un peu de ventre puis des cuisses et même si c’était plutôt harmonieux, la cellulite s’est installée de plus en plus, allant de paire avec une circulation ralentie et donc, de la « vraie » peau d’orange apparente. Mes cuisses plus particulièrement furent touchées, avec une lymphe stagnante et une rétention d’eau proéminente: j’entrais dans la case « jambes poteaux ».

Mon poids le plus élevé a été de 73,2kg et du haut de mes 1,65cm le constat était sans appel: je devais perdre du poids. Mais après tant d’années de mauvaises habitudes alimentaires (et je n’ai jamais réussi à tenir un régime), de journées passées dans la voiture, au restaurant en étant commerciale et de procrastination lors de mes week-ends, le challenge était dur à relever. Alors j’y suis allée très progressivement et par étapes. D’ailleurs je ne l’ai pas précisé, mais j’ai perdu mes 10 kilos en 1 an. Cela peut paraitre alors long, mais si je vous dis que je n’ai ni suivi de régime, ni été privée de certains aliments et qu’en contre-partie de la graisse j’ai pris 7 kilos de muscles, le jeu n’en vaut-il pas la chandelle?

Rendez-vous sur Hellocoton !